•  

    La richesse n'a pas de prix !

     

     Les informations de cet article.vous laisse indifférent ? c'est à coup sûr parce que vous êtes satisfait de votre sort. Pourtant les chiffres annoncés, même s'ils sont parfois exagérés, ont de quoi donner le tourni. 

     Je suis tenté de dire ; seulement 2000 milliardaires ! Face à près du milliard de personnes dans le monde qui ne mangent pas à leur faim.

    Ces milliardaires, dénués de tous scrupules représentent plus de 80 % des richesses mondiales. Quitte à me répéter, si l'ensemble de leurs richesses était équitablement réparti, partagé entre tous les habitants de la planète, la pauvreté disparaîtrait, en même temps que la richesse. Utopie quand tu nous tiens !

    Il faut cependant préciser que, par richesses, il est d'abord question des richesses matérielles, necessaires à la vie.

    Tout le monde sait, du moins je l'espère que l'argent, richesse factice, est pourtant une arme redoutable de domination et de puissance, le «  Capitalisme ! »

    Ce proverbe, qu'il soit d'origine indienne ou non, résume bien ou va l'homme, c'est-à-dire dans le mur. Dit autrement, la destruction programmée de la planète. 

     Quand le dernier arbre aura été coupé,
    Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
    Quand le dernier poisson aura été attrapé,
    Seulement alors,
    l'Homme se rendra compte que l'argent ne se mange pas.”

    Gaulois.

     

    Classement Forbes 2017 Des Milliardaires Français

     

    Forbes http://www.forbes.fr/classements/classement-forbes-2017-des-milliardaires-francais/

    Forbes

    21 mars 2017

     

     

    Forbes France, la version française du magazine économique américain Forbes lancée en novembre dernier dans l’Hexagone, lève le voile  sur le classement des milliardaires français en 2017, en mettant en lumière les 39 personnalités les plus riches au sein d’un palmarès mondial qui recense précisément 2 043 personnalités aussi diverses que variées.

    C’est une progression de l’ordre de 13% par rapport à la précédente édition 2016 où « seulement »  1 810 milliardaires faisaient partie de ce cercle aussi prestigieux que convoité. De facto, pour la première fois, le seuil symbolique des 2 000 milliardaires est allègrement franchi. Un signe révélateur de la « tonicité » et de la « bonne santé » des marchés actions, notamment américains, ces derniers enchaînant record sur record, profitant du regain de vitalité de la croissance outre-Atlantique.

    En outre, la richesse nette totale de l’ensemble des « heureux élus » s’élève à 7 670 milliards de dollars, soit une progression conséquente de l’ordre de 18 % par rapport au palmarès 2016.

    Pour en revenir davantage au classement dans sa globalité, en s’affranchissant des critères géographiques,  227 femmes se distinguent au sein de ce palmarès, et 10 d’entre elles ont cofondé ou possèdent des entreprises avec un conjoint ou un membre de leur famille. Pour en revenir à la France, la répartition femmes / hommes est résolument déséquilibrée avec 34 hommes et seulement 4 femmes (Liliane Bettencourt, Marie Besnier, Carrie Perrodo et Anne Beaufour).

    #1 Bernard Arnault

    #1 Bernard Arnault

    ◄ Retour

    Suivant ►

    Image 1 parmi 35

    Classement monde : 11
    Age : 68
    Fortune nette (en milliard de Dollars) : 41,5 Milliards
    Source principale des revenus : LVMH

    Le Top 5

    Avec une fortune estimée à 41,5 milliards de dollars, Bernard Arnault reprend les rênes de ce classement français et se hisse à la 11ème place au niveau mondial, devançant ainsi la « lauréate 2016 », Liliane Bettencourt, qui figure au 14ème rang mondial avec 39,5 milliards de dollars. Viennent ensuite Serge Dassault (16,1 Mrds $ – 57ème au niveau mondial), François Pinault (15,7 Mrds $ – 63ème rang mondial) et Patrick Drahi (13 Mrds $ – 93ème  à l’échelle mondiale). Si le secteur industriel est le mieux représenté au sein du palmarès français, les nouvelles technologies continuent d’avoir le vent en poupe  au niveau international.

    En effet, pour la quatrième année consécutive, Bill Gates conserve la tête du classement Forbes, cru 2017, avec une fortune estimée à 86 milliards de dollars (contre 75 l’an dernier), suivi, à bonne distance, par Warren Buffet (75,6 Mrds $), Jeff Bezos (72,8 Mrds $) complétant le podium. Le fondateur d’Amazon connaît notamment la plus belle progression avec une augmentation significative de sa fortune (+27,6 milliards de dollars) qui lui permet d’intégrer, pour la première fois, le Top 3. Concernant les autres mouvements du « haut de tableau », Amancio Ortega (71,3 Mrds $) et Mark Zuckerberg (56 Mrds $) se hissent respectivement à la 4ème et 5ème place.

    Consulter la liste Forbes des Top 20 milliardaires au monde

    Les nouveaux arrivants du classement 2017

    Trois Français intègrent le classement 2017 : Philippe Ginestet, PDG et fondateur des enseignes Gifi (1,6 Mrd $), Christian Latouche, fondateur de Fiducial (1,6 Mrd $) et Dominique Desseigne, PDG du groupe Lucien Barrière (1.1 Mrd $). Ils occupent respectivement les 33ème ex-aequo et 39ème places du classement français ainsi que les 1 290ème ex-aequo et 1 795ème du classement mondial.

    La part des jeunes entrepreneurs et des héritiers

    En France, c’est Xavier Niel, âgé de 49 ans, qui décroche  la « prime à la jeunesse », en étant – encore une fois –  le « benjamin » des entrepreneurs français à figurer dans ce classement, avec une fortune estimée à 8,1 milliards de dollars ( soit la 9ème fortune française et la 159ème à l’échelon international).

    Par ailleurs, la moyenne d’âge des plus grosses fortunes françaises est de 69 ans (soit peu ou prou la même moyenne qu’au niveau mondial). En France, les « différentes composantes » de la famille Besnier permettent à cette dernière de faire office de plus jeune et de plus riche famille française : Marie Besnier Beauvalot, Emmanuel Besnier, Jean-Michel Besnier étant respectivement âgés de 36, 46 et 49 ans.

    Si la proportion de milliardaires français entrepreneurs VS héritiers est de 50/50 parmi les 38 personnalités présentes dans au sein du palmarès « franco-française », elle bascule néanmoins à 30/70 en ce qui concerne le Top 10. Cependant, il est à noter qu’à partir de la 20ème position du classement France, la plupart des milliardaires listés sont des entrepreneurs (15 « self-made » contre 4 héritiers). Tandis qu’au sein du Top 20 mondial, la proportion d’autodidactes s’élève à 65 %.

    Cela démontre que si l’esprit d’entreprendre est bien présent en France, l’accession à la grande fortune se fait davantage sur le tard et est largement facilitée par les héritages familiaux.

    Classement

    Rang Mondial

    Nom / Prénom

    Fortune

    #1

    #11

    Bernard Arnault

    $41,5 Mds

    #2

    #14

    Liliane Bettencourt

    $39,5 Mds

    #3

    #57

    Serge Dassault

    $16,1 Mds

    #4

    #63

    François Pinault

    $15,7 Mds

    #5

    #92

    Patrick Drahi

    $13 Mds

    #6

    #112

    Alain Wertheimer

    $11,8 Mds

    #6 ex-aequo

    #112

    Gérard Wertheimer

    $11,8 Mds

    #8

    #116

    Emmanuel Besnier

    $11,3 Mds

    #9

    #159

    Xavier Niel

    $8,1 Mds

    #10

    #226

    Carrie Perrodo

    $6,3 Mds

    #11

    #303

    Vincent Bolloré

    $5,2 Mds

    #12

    #324

    Pierre Bellon

    $5 Mds

    #13

    #414

    Michel Leclercq

    $4,2 Mds

    #14

    #441

    Jean-Michel Besnier

    $4 Mds

    #14 ex-aequo

    #441

    Marie Besnier Beauvalot

    $4 Mds

    #14 ex-aequo

    #441

    Alain Mérieux

    $4 Mds

    #17

    #501

    Martin Bouygues

    $3,7 Mds

    #17 ex-aequo

    #501

    Olivier Bouygues

    $3,7 Mds

    #19

    #630

    Marc Ladreit de Lacharriere

    $3,1 Mds

    #20

    #693

    Jean-Pierre Cayard

    $2,9 Mds

    #21

    #782

    Philippe Foriel-Destezet

    $2,6 Mds

    #21 ex-aequo

    #782

    Louis Le Duff

    $2,6 Mds

    #23

    #896

    Bernard Fraisse

    $2,3 Mds

    #23 ex-aequo

    #896

    Nicolas Puech

    $2,3 Mds

    #25

    #1098

    Anne Beaufour

    $1,9 Mds

    #25 ex-aequo

    #1098

    Henri Beaufour

    $1,9 Mds

    #25 ex-aequo

    #1098

    Gilles Martin

    $1,9 Mds

    #25 ex-aequo

    #1098

    Jacques Saadé

    $1,9 Mds

    #29

    #1161

    Clément Fayat

    $1,8 Mds

    #30

    #1234

    Daniel Roullier

    $1,7 Mds

    #31

    #1290

    Edouard Carmignac

    $1,6 Mds

    #31 ex-aequo

    #1290

    Michel Chalhoub

    $1,6 Mds

    #31 ex-aequo

    #1290

    Philippe Ginestet

    $1,6 Mds

    #31 ex-aequo

    #1290

    Christian Latouche

    $1,6 Mds

    #31 ex-aequo

    #1290

    Altrad Mohed

    $1,6 Mds

    #36

    #1376

    Alain Taravella

    $1,5 Mds

    #37

    #1567

    Charles Edelstenne

    $1,3 Mds

    #38

    #1795

    Dentressangle Norbert

    $1,1 Mds

    #38 ex-aequo

    #1795

    Desseigne Dominique

    $1,1 Mds

    Liste des milliardaires du monde en 2016

    Ceci est la liste des milliardaires du monde telle que publiée par le magazine américain Forbes pour l'année 20161. Ce magazine recense les milliardaires de la planète, à l'exception des têtes couronnées (sauf si leur fortune est privée), et exprime leur fortune en milliards de dollars américains (l'unité retenue dans la suite du texte).

    Le classement en 2016 dénombre au total 1 810 milliardaires, en légère diminution face aux 1 826 de l'année dernière. Leur patrimoine s'élève à un peu plus de 6 480 milliards de dollars, soit une diminution en un an de 570 milliards de dollars2,3.

    Pour la première fois depuis 2010, la fortune moyenne de ces milliardaires a baissé, s'établissant cette année à 3,6 milliards, 300 millions de moins que l'an dernier. Forbes explique ce recul relatif par différents facteurs tels que la baisse du prix du pétrole, l'instabilité de la bourse ainsi qu'un dollar fort, qui a redistribué les richesses dans le monde.

    Les États-Unis ont le plus grand nombre de milliardaires (540) suivis de la Chine continentale (251) et de l'Allemagne (120). Bill Gates, est pour la troisième année consécutive, l'homme le plus riche au monde avec une fortune s’établissant à 79.3 milliards de dollars, en baisse cependant de 4,2 milliards par rapport à l'an dernier.

     

     

    Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

     

    Légende

    Icônes

    Description

    Pas de changement depuis 2015.

    En progrès depuis 2015.

    En recul depuis 2015.

     

    #

    Nom

    Fortune (en dollars américains)

    Pays

    Résidence

    Entreprise ou secteur

    1

    Bill Gates

    79.3 milliards 4

     États-Unis

    Washington

    Microsoft

    2

    Amancio Ortega

    77.5 milliards 5

     Espagne

     Province de La Corogne

    Inditex

    3

    Warren Buffett

    65.9 milliards6

     États-Unis

    Nebraska

    Berkshire Hathaway

    4

    Carlos Slim Helú

    50 milliards

     Mexique

    Washington

    Telmex, Grupo Carso

    5

    Jeff Bezos

    45,2 milliards 

     États-Unis

     Washington

    Amazon

    6

    Mark Zuckerberg

    56,7 milliards 

     États-Unis

     Californie

    Facebook

    7

    Larry Ellison

    43,6 milliards 

     États-Unis

    Californie

    Oracle Corporation

    8

    Michael Bloomberg

    40 milliards 

     États-Unis

     New York

    Bloomberg LP

    9

    Charles Koch

    39,6 milliards 

     États-Unis

    Kansas

    Koch Industries

    9

    David Koch

    39.6 milliards 

     États-Unis

    New York

    Koch Industries

    11

    Liliane Bettencourt

    36,1 milliards 

     France

    Île-de-France

    L'Oréal

    12

    Larry Page

    35,2 milliards 

     États-Unis

     Californie

    Google

    13

    Sergey Brin

    34,4 milliards 

     États-Unis

     Californie

    Google

    14

    Bernard Arnault

    34 milliards 

     France

    Île-de-France

    LVMH

    15

    Jim Walton

    33,6 milliards 

     États-Unis

     Arkansas

    Wal-Mart

    16

    Alice Walton

    32,3 milliards 

     États-Unis

     Texas

    Wal-Mart

    17

    S. Robson Walton

    31,9 milliards 

     États-Unis

     Arkansas

    Wal-Mart

    18

    Wang Jianlin

    28,7 milliards 

     Chine

     Chine

    Dalian Wanda Group

    19

    Jorge Paulo Lemann

    27,8 milliards 

     Brésil

     Suisse

    3G Capital

    20

    Li Ka-shing

    27,1 milliards 

     Hong Kong

     Hong Kong

    Hutchison Whampoa

    Notes et références

    1. Forbes 2016 World's Billionaires: Meet The Richest People On The Planet » sur le site de Forbes [archive].

    2. Moins de milliardaires dans le monde (Forbes) sur le site Le Figaro [archive].

    3. « The World's Billionaires » [archive], sur forbes.com (consulté le 27 septembre 2016)

    4. (en)http://www.forbes.com/profile/bill-gates/?list=billionaires [archive]

    5. (en) http://www.forbes.com/profile/amancio-ortega/?list=rtb [archive]

    6. (en)http://www.forbes.com/profile/warren-buffett/?list=billionaires [archive]

     

     [masquer]

    v · m

    Listes annuelles des milliardaires du monde

    … · 1991 · … · 2004 · 2005 · 2006 · 2007 · 2008 · 2009 · 2010 · 2011 · 2012 · 2013 · 2014 · 2015 · 2016

     

     

    Qui sont les femmes les plus riches de la planète ?

     

    http://www.leprogres.fr/france-monde/2017/03/23/qui-sont-les-femmes-les-plus-riches-de-la-planete?utm_source=direct&utm_medium=newsletter&utm_campaign=le-progres-l-actu-du-jour-en-un-clin-d-oeil

     

    La femme la plus riche du monde est française. Liliane Bettencourt, héritière de L’Oréal, conserve sa place de numéro 1 pour la deuxième année consécutive. Découvrez le classement.

     

     

     

    Le 23/03/2017

     

     

    Liliane Bettencourt, 1ère au classement femmes et à la 14e place mondiale, 94 ans, pèse 39,5 milliards de dollars. Photo AFP Liliane Bettencourt, 1ère au classement femmes et à la 14e place mondiale, 94 ans, pèse 39,5 milliards de dollars. Photo AFP

     

    Si l’année 2017 est une année record pour les gens les plus riches du monde –avec une augmentation de 13 % du nombre de milliardaires, c’est également le cas pour les femmes les plus fortunées passant de 202 à 227, selon Forbes France.

    Sur les 2043 personnes les plus riches du monde, les femmes représentent 11 %. Leur valeur nette collective s’élève à 852,8 milliards de dollars. À l’image des milliardaires français, la plupart des femmes ont hérité de ces fortunes.

    La femme la plus riche du monde est française. Liliane Bettencourt, héritière de L’Oréal, conserve sa place de numéro 1 pour la deuxième année consécutive avec 39,5 milliards de dollars. Même si sa fortune a augmenté de 3,4 milliards de dollars par rapport à l’année dernière, elle a perdu 3 places, passant à la 14e place sur la liste globale. 

    Des héritières et une autodidacte

    La deuxième femme la plus riche du monde, Alice Walton, est la seule fille du fondateur de Wal-Mart. Sa fortune s’élève à 33,8 milliards de dollars avec ses parts et les dividendes. Elle se retrouve à la 17e place du classement global.

    D’autres héritières trustent le podium des femmes les plus riches du monde : Jacqueline Mars, dont le grand-père a fondé le plus grand fabricant de bonbons au monde, ou Maria Franca Fissolo, dont le beau-père est le fondateur de Nutella. Quant à Laurene Powell Jobs, elle tire sa fortune des actions Apple et Disney.

    À la 16e place parmi les femmes les plus riches du monde, la Chinoise Zhou Qunfei est la seule autodidacte. Ex-ouvrière dans une usine fabricant des écrans tactiles pour smartphones, elle a lancé sa propre entreprise à 45 ans, dans le même domaine. Lens Technology lui a permis de toucher le jackpot.

     

    Le top 10 des femmes les plus riches au monde

     

    1-Liliane Bettencourt, 14e place mondiale, Française, 94 ans, 39,5 milliards de dollars, L'Oréal

     

    2-Alice Walton, 17e place mondiale, Américaine, 67 ans, 33,8 milliards de dollars, Wal-Mart

     

    3-Jacqueline Mars, 26e place mondiale, Américaine, 77 ans, 27 milliards de dollars, bonbons et confiseries

     

    4-Mariana Franca Fissolo, 29e place mondiale, Italienne, 99 ans, 25,2 milliards de dollars, Nutella, Ferrero

     

    5-Suzanne Klatten, 38e place mondiale, Allemande, 54 ans, 20,4 milliards de dollars, BMW, produits pharmaceutiques

     

    6-Lauren Powell Jobs, 40e place mondiale, Américaine, 53 ans, 20 milliards de dollars, Apple, Disney

     

    7-Gina Rinehart, 69e place mondiale, Australienne, 63 ans, 15 milliards de dollars, minerai

     

    8-Abigail Johnson, 75e place mondiale, Américaine, 55 ans, 14,4 milliards de dollars, investissement

     

    9-Iris Fontbona, 84e place mondiale, Chilienne, 74 ans, 13,7 milliards de dollars, minerai

     

    10-Charlène de Carvalho-Heinekein, 95e place mondiale, Hollandaise, 62 ans, 12,6 milliards de dollars, Heineken

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • 3100 euros par jour

    Ou la misère dans tous ses états !

    Ce n'est ici que l'un des nombreux exemples de provocation en terme de richesse. Quelques-uns roulent sur l'or, pendant que beaucoup crèvent de faim, de froid. Ces derniers ont, de temps en temps, tout juste droit à une manchette dans la presse bien pensante.

    J'en connais beaucoup qui n'ont pour revenu que 37 euros par jour de retraite, alors que ce personnage dispose de 3100 euros, soit 83 fois plus.  

    Comment la société mouton peut-elle accepter cet état de fait ? Sommes-nous impuissants à ce point ?

    Gaulois.

    L’ex-patron de Volkswagen touche 3.100 euros de retraite... par jour

     http://www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/0211658212527-lex-patron-de-volkswagen-touche-3100-euros-de-retraite-par-jour-2054487.php#xtor=RSS-76

     Jean-Philippe Lacour 04-01-17

     La Une de Bild - Les Echos / Jean-Philippe Lacour

     

     Le quotidien populaire allemand Bild ouvre ce mercredi sur l’opulente retraite touchée par Martin Winterkorn, l’ex-patron du groupe Volkswagen.

     L'ancien président du directoire de Volkswagen, Martin Winterkorn, qui a quitté la tête du groupe automobile à l'automne 2015 dès l'éclatement du scandale des moteurs diesels truqués, touche depuis ce mois de janvier une retraite de près de 3.100 euros ... par jour. C'est le calcul effectué par le Bild, qui en fait sa « Une » ce mercredi.

     L'ancien patron déchu de 69 ans a obtenu un droit annuel à une pension de retraite d'entreprise d'1,1 million d'euros par an, explique le quotidien populaire. De plus, il va bénéficier d'une voiture de fonction à vie. Selon l'association d'actionnaires minoritaires FSW, un ancien patron du « DAX », l'indice des 30 plus grands groupes cotés en Allemagne, touche en moyenne environ 630.000 euros de retraite par an

     

    À LIRE AUSSI

     

    Surnommé « Wiko » outre-Rhin, l'ex-patron autrefois le mieux payé l'Allemagne reste associé au « dieselgate ». Il avait quitté ses fonctions le 25 septembre 2015 à peine quelques jours après l'éclatement de l'affaire. Mais son contrat de travail s'est poursuivi jusqu'au 31 décembre 2016.

    Droits à la retraite de 28,6 millions d'euros

     Ainsi, même sans avoir travaillé durant toute l'année 2016, l'ex-dirigeant devrait avoir touché son salaire fixe supérieur à 1,2 million d'euros. S'ajoute à cela 30% de son intéressement au titre de l'année 2015 et qu'il n'avait pas encore perçu, soit 1,7 million d'euros dont le versement avait été reporté à fin décembre 2016, selon le Bild. Cela est d'ailleurs mentionné explicitement dans le rapport annuel du groupe pour l'exercice 2015, publié en milieu d'année passée.

    Selon le même document, il est indiqué que Martin Winterkorn a accumulé à fin 2015 des droits à la retraite d'une valeur de 28,6 millions d'euros. Le million qu'il va toucher cette année n'en est donc qu'une fraction. Ni Volkswagen ni l'intéressé n'ont voulu répondre aux sollicitations du journal.

    Pour se tirer financièrement du « dieselgate », le groupe automobile aux douze marques payera le plus lourd tribut aux Etats-Unis en raison des amendes à payer et du remplacement de centaines de milliers de véhicules. La facture dans le monde devrait dépasser les 20 milliards de dollars . Et ce sans connaître l'issue de plaintes judiciaires encore en cours, notamment en Allemagne (lire encadré). Le constructeur a par ailleurs annoncé 30.000 départs de salariés parmi plus de 600.000 dans le monde, un plan social qui va principalement frapper sa marque phare Volkswagen.

     PREMIÈRE PLAINTE DE CONDUCTEURS LÉSÉS CONTRE VW EN ALLEMAGNE

     C'est une nouvelle tentative par des clients lésés de Volkswagen d'obtenir justice en Europe. Le cabinet d'avocats américain Hausfeld a déposé une plainte contre Volkswagen devant le tribunal de Brunswick (Basse-Saxe) au nom de l'association allemande de défense des droits des consommateurs myRight. Ils demandent le remboursement d'un modèle diesel Eos acheté en 2010 pour une valeur de 41.000 euros. Il s'agit d'un cas devant servir de référence. Si les plaignants obtiennent la réparation demandée, des millions d'autres plaintes pourraient suivre en Allemagne et dans toute l'Europe, ce qui pourrait être fatal pour le groupe aux douze marques. Il a provisionné déjà 18,2 milliards d'euros à ce jour, notamment pour indemniser les propriétaires de voitures diesel aux Etats-Unis. Or cette somme n'inclut aucune indemnité à verser en Europe, où il s'en tire pour l'heure avec une modique réparation à effectuer au garage pour retirer le logiciel de trucage des tests d'émissions de CO2.

     L'argument de MyRight, qui a rassemblé plus de 100.000 propriétaires de VW via son site internet  : aucun client n'aurait acheté de véhicules du groupe s'il avait eu connaissance qu'il étaient équipés d'un logiciel interdit par la réglementation de l'Union européenne. L'association basée à Hambourg veut donc forcer VW à racheter les voitures au prix d'origine. Le groupe dit de son côté que les logiciels au coeur du scandale des émissions polluantes n'enfreignent pas la législation européenne et a refusé de commenter l'action intentée par myRight.

     Jean-Philippe Lacour

    @bankfurt 

     



     



     

     

     

     


    votre commentaire
  • Riccardo Petrella

    Ou l'état du monde

    Riccardo Petrella remet les pendules à l'heure.

    A visionner absolument :

    https://www.youtube.com/watch?v=crhqL-zgCac 

     

     


    votre commentaire
  • Noël des riches – Noël des gueux

    Comme chaque fin d'année, les fastes ferment les consciences et ouvrent les portes de la gabegie, marquant de façon criante l'expression des différences entre riches et pauvres.

    Cette période festive du grand business commercial permet d'afficher au grand jour l'hypocrisie généralisée. Le peuple mouton oublie tout ce qui l'entoure et le dérange. Un seul mot d'ordre, se gaver de foie gras et offrir des cadeaux gadgets. Surtout pas question d'aborder les sujets oh combien plus importants et dramatiques d'actualité.

    Vous pensez sans doute que je méprise Noël et la religion qui va avec. Ce qui est méprisable, c'est l'étalage de richesse provocatrice à outrance, tandis que la pauvreté avec son cortège de misère augmente. Je frémis de dégoût lorsque j’entends dire que noël est l'occasion de faire la paix, rapprocher les gens, s'aimer. Quelle connerie ! Les guerres et les conflits, organisés sournoisement par les riches, sont relatés sans vergogne par les médias en mal de sensationnel, au nom du droit à l'information.

    Les riches, les plus aisés s'empiffrent sans attendre noël, pendant que les pauvres, les victimes crèvent sous les bombes, de faim ou de froid ou se noient dans la méditerranée.

    Ou est cet esprit de paix, de solidarité, de partage ?

    Non décidément, les humains sont de la pire espèce.

     

    Plus loin :

    https://rcg.org/fr/brochures/ttooc-fr.html

    http://rue89.nouvelobs.com/blog/chez-noel-mamere/2015/05/04/les-morts-pauvres-et-lhypocrisie-des-pays-riches-234534

    Ce document issu de OXFAM est révélateur. Les paradis fiscaux sont un moyen par excellence de la fabrique des riches et par conséquent des pauvres.

    Cette réflexion du DAL, réaliste :

    Droit au Logement
    Droit Au logement Paris et environs –  29 Avenue Ledru-Rollin 75012 Paris
    tél : 01 42 78 22 00 • fax 01 42 78 22 11 • <http://www.droitaulogement.org/>
    COMMUNIQUE
    Paris le 22 décembre 2016

    Sapin de Noël des sans logis et des mal logés
    Dimanche 25 décembre 2016 à partir de 15h ,
    aux Invalides angle rue St Dominique


    Joyeux Noël et merci Madame la ministre du Logement :

    • Pour tous les sans abris qu’ils soient français, immigrés, réfugiés, jeunes , mineurs, invalides, retraités, malades ... Qui passent Noël à la rue, dans leur voiture, sous des abris de fortune;
    • Pour tous les mal-logés qui vivent dans des logements indécents, insalubres, toxiques et qui désespèrent d’en sortir un jour;
    • Pour tous les locataires qui payent des loyers trop chers;
    • Pour la suppression (ou presque) des subventions d’État à la construction de HLM;
    • Pour la suppression ou la baisse des APL. pour des dizaines de milliers de ménages pauvres;
    • Pour les records battus en nombre d’expulsions, en nombre de demandes HLM, en nombre d’appels de détresse au 115 restés sans suite;
    • Pour les records battus en nombre de prioritaires DALO en attente de relogement et en nombre de rejets des prioritaires DALO par les commissions;
    • Pour les records battus en matière de nombre de logements vides, 2,9 millions selon l’INSEE, et l’absence de réquisition;
    • Pour la nouvelle loi qui permet de déplacer les prioritaires DALO dans d’autres département en Ile de France et de les radier définitivement s’ils refusent;
    • Pour la nouvelle loi qui dérégule les loyers en HLM ouvrant la voie à la marchandisation des HLM;
    • Pour la nouvelle loi qui permet d’expulser des innocents;
    • Pour tous les amendements que nous vous avons présentés et que, pour seule réponse, vous avez ensuite combattus à l’assemblée;
    • Pour les locataires du foyer rue Nationale à Boulogne, sinistrés, en deuil, calomniés, et qui n’ont même pas reçu la visite d’un représentant officiel pour les réconforter;
    • Pour votre aide précieuse aux promoteurs et aux riches investisseurs, comme par exemple le maintien des baisses d’impôts afin de les “aider” à loger leurs propres enfants ou leurs parents;


    Merci et joyeux noël !

    Et très accessoirement, merci pour la suppression de la petite  subvention versée au DAL depuis des années (environ 15 000 euros) ; ...


    Plus loin :

    https://rcg.org/fr/brochures/ttooc-fr.html

    http://rue89.nouvelobs.com/blog/chez-noel-mamere/2015/05/04/les-morts-pauvres-et-lhypocrisie-des-pays-riches-234534

    A suivre ….

    Gaulois.

     


    votre commentaire
  • Les ultra-riches s'exilent, les pauvres augmentent.

    S'il fallait appliquer un équilibrage – complètement utopique – de l'ensemble des ressources de toute la population, il n'y aurait ni pauvres, ni riches.

    J'en entend déjà certains hurler au scandale ! Ceux bien sûr qui ne sont absolument pas disposés à céder un centime de leur colossale fortune. Dans ce sens, la nature humaine est bien pire que les animaux. Pour les riches, pas question de partager leurs fortunes accumulées sur le dos de ceux qu'ils ont délibérément appauvris et qu'ils considèrent comme des gueux.

    Il y a largement assez de richesse sur la planète pour satisfaire l'ensemble des populations. Ce n'est qu'une question de répartition.

    Certains de ces riches me direz-vous redistribuent une infime partie de leur fortune à des œuvres caritatives. Certes, mais c'est juste pour se donner bonne conscience, nous faire croire qu'ils sont généreux. Il ne faut pas perdre de vue que l'argent qu'ils redistribuent provient de la main-mise sur le fruit du bien commun.

    Voir aussi, entre autres, les rubriques :

    - Richesses et pauvreté

    - Politique pouvoir et argent

    - Société

    Gaulois.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Bijoux volés

    Ou l'indécence au quotidien !

    En prenant connaissance de ce fait divers, j'ai presque envie de battre le rappel pour organiser une quête afin de dédommager cette pauvre femme. Mais ses 84 millions d'abonnés y ont sans doute pensé avant moi.

    Heureusement ce même 4 octobre, l’Écho Républicain a bien voulu remettre les pendules à l'heure de l'indécence. Le comportement de responsables politiques donne envie de vomir.

    Gaulois.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • SDF indésirables

    Ou les bourgeois et la misère

    La misère et la bourgeoisie ne font pas bon ménage. Pourtant l'un ne va pas sans l'autre. Dit autrement, dans notre société actuelle, les SDF et leurs cortèges de misère existent parce que les bourgeois et leur étalage de richesses existent eux aussi. Il n'est pas du tout indécent de prétendre que les gens de la rue y sont à cause des riches arrogants.

    La cerise sur le gâteau ; les opposants au projet argumentent le sacrifice d'un espace vert. A qui veut-on faire croire que ces gens-là ont la fibre écologique ?

    Pour une fois, les bourges du 16eme n'ont pas eu gain de cause.

    Non décidément, les résidents de certains quartiers « chics » de Paris sont à des années-lumière de la réalité. Celle du partage des richesses.

    Gaulois.

     

     


    votre commentaire
  • Le capitalisme galopant

     

    Je m'insurge contre cet appel qui n'est rien d'autre qu'une infâme provocation.

    A en croire les signataires, 100 smics serait la barrière à ne pas franchir.

    En d'autres termes, un patron serait smicard sous ce seuil ?

    Nous pouvons être surpris de constater la signature de certaines personnalités qui auraient dû refuser un telle goujaterie.

    Il se dit que c'est au conseil d'administration des sociétés de décider des salaires de leurs patrons, prétextant que c'est leur argent et qu'il peuvent en disposer à leur gré. Là je m'inscrit en faux, archi-faux ! Il s'agit de l'argent des trimards qu'ils ont spoliés et volés.

    Ces signataires indignes se posent-ils la simple question de savoir pourquoi la misère gagne du terrain ? Bien sûr que non ! Ils sont bien trop motivés pour leurs propres intérêts du style; les pauvres, on s'en fout du moment que l'on s'enrichit sur leur dos.

    Sur quelle planète vivons-nous ?

    Gaulois.

    https://www.change.org/p/le-pr%C3%A9sident-r%C3%A9mun%C3%A9rations-des-patrons-l-appel-des-40-au-cac-40?utm_source=embedded_petition_view

    Nous demandons au gouvernement de légiférer pour qu'un patron ne perçoive pas plus de 100 Smic. 

    Parce que nous vivons une période ­inédite dans l’histoire du capitalisme contemporain. Alors que, dans les ­années 60, les rémunérations des PDG ­représentaient 40 fois le salaire moyen ­pratiqué dans les plus grandes entreprises améri­caines, cet écart a explosé pour at­teindre aujourd’hui plus de 200 au sein de ces dernières et 120 dans les sociétés ­françaises.

    Parce que le gouvernement a fait en 2013 le pari de l’autorégulation et que celui-ci a échoué. Rien qu’en 2015, la rémunération ­totale des patrons du CAC 40 a augmenté ­entre 5 % et 11 % selon les évaluations, pour atteindre un montant moyen de 4,2 millions d’euros par an, soit 240 Smic.

    Parce que le principal argument patronal pour justifier de telles pratiques – celui d’un marché mondial des très hauts dirigeants qui nécessiterait un alignement des salaires par le haut – n’est corroboré par aucune étude économique sérieuse et aucune réalité ­concrète.

    Parce que plusieurs institutions internationales, comme l’OCDE et le FMI, s’alarment depuis plusieurs années du poids croissant des inégalités et de leurs conséquences négatives sur le potentiel de croissance de nos économies occidentales.

    Parce qu’en se comportant de la sorte, notre élite économique entretient un sentiment de chacun pour soi délétère. Alors que la majorité des Français a dû consentir de gros efforts depuis la crise de 2008, ces pra­tiques patronales remettent en question ­notre pacte de solidarité, nourrissent la ­défiance vis-à-vis de nos institutions et ­alimentent le vote d’extrême droite.

    Pour toutes ces ­raisons, nous demandons au gouvernement de légiférer pour que ­désormais, en France, un patron ne puisse pas être rémunéré plus de 100 Smic, soit 1,75 million d’euros par an.

    On nous objectera qu’une telle loi est dif­ficile en France, car elle pourrait se heurter à une censure du Conseil constitu­tionnel.

    On répondra que le gouvernement peut trouver les moyens de rendre compatible cette ­exigence d’un salaire plafond avec ­notre Constitution.

    On nous objectera que la France sera alors le seul pays au monde à inscrire dans la loi un tel plafond.

    On répondra que ce sera un motif de fierté nationale.

    On nous objectera qu’à cause de cette loi, les investisseurs étrangers vont être découragés d’investir en France.

    On répondra que ces derniers profiteront d’un vivier de dirigeants «bon marché».

    On nous objectera que 100 Smic, c’est bien trop.

    On répondra que c’est un début et que si cette loi est votée, elle obligera la quasi-totalité des patrons du CAC 40 (et donc une très grande partie de leur comité exécutif) à baisser leur rémunération d’au moins 58 %.

    Retrouvez tous nos articles dans notre dossier spécial

    Les 40 premiers signataires : 

    Christophe Alévêque, humoriste et patron de PME
    Claude Bartolone, président PS de l’Assemblée nationale
    Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT
    Karine Berger, députée PS
    Luc Bérille, secrétaire général de l'Unsa
    Philippe Besson, écrivain
    Eric Beynel et Cécile Gondard Lalanne, porte-paroles de Solidaires
    Jean-Marc Borello, président de Groupe SOS
    Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS
    Patrick Chamoiseau, écrivain
    Daniel Cohn-Bendit, cofondateur d’EE-LV
    Carole Couvert, présidente de la CFE-CGC
    Didier Daeninckx, écrivain
    Cécile Duflot, députée EE-LV
    Irène Frachon, pneumologue
    Jean-Paul Fitoussi, économiste
    Marcel Gauchet, historien
    Raphaël Glucksman, écrivain et réalisateur
    Benoît Hamon, député PS
    Anne Hidalgo, maire PS de Paris
    Nicolas Hulot, militant écologiste
    Thierry Kuhn, président d'Emmaüs France
    Pierre Larrouturou, coprésident de Nouvelle donne
    Jean Lassalle, député centriste non inscrit
    Claude Lévêque, artiste plasticien
    Edouard Martin, eurodéputé PS
    William Martinet, Unef
    Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT
    Dominique Méda, sociologue
    Arnaud Montebourg, entrepreneur et ancien ministre de l’Economie
    Serge Papin, PDG de Systeme U
    Thomas Piketty, économiste
    Eric Rheinardt, écrivain
    Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du monde
    Jean-Michel Ribes, directeur du Théâtre du Rond-Point
    Jean Rouaud, écrivain
    Dominique Rousseau, professeur de droit public
    Pierre Rosanvallon, historien
    Henri Sterdinyak, cofondateur des économistes Atterrés
    Michel Wieviorka, sociologue

    Cette pétition sera remise à:

    • François Hollande et au gouvernement français

     

     

    Plus loin : Ce qui va bien dans ce sens capitaliste

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Inégalités au CAC 40

    Il faut d'urgence remédier à ces inégalités. Tous les moyens peuvent être mis en œuvre. Il m'en vient un à l'esprit qui devrait avoir un grand succès. Supprimer tous les salaires de la « Classe ouvrière » afin de les redistribuer aux patrons du CAC 40.
    C'est vrai que, plus sérieusement, nous ne vivons pas sur la même planète.
    Gaulois.

    http://www.ouest-france.fr/economie-inegalites-de-revenus-chez-les-patrons-du-cac-40-3004835

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/11/26/salaires-des-patrons-les-inegalites-se-creusent_4529709_3234.html

     


    votre commentaire
  • Les 1 % les plus riches posséderont bientôt la moitié de la richesse mondiale

    Il n'y a guère de raison de penser que cette ONG se trompe sur les chiffres qu'elle avance. Les inégalités sont criantes de vérité.
    Imaginons que ces inégalités disparaissent. Vous allez me qualifier de doux rêveur, certes vous n'auriez pas tors. Donc si tout était mis en œuvre pour qu'il n'y ait plus de différence économique, du même coup la pauvreté disparaîtrait aussi. Un tel scénario est pure fiction et l'espèce humaine aura disparu de la planète avant que cela se produise.

    Le Monde.fr avec AFP | 19.01.2015 à 05h15 • Mis à jour le 19.01.2015 à 13h18

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/01/19/les-1-les-plus-riches-possederont-bientot-la-moitie-de-la-richesse-mondiale_4558585_3234.html

    L'ONG Oxfam publie, lundi 19 janvier, une nouvelle étude, consultable en ligne, révélant l'ampleur des inégalités dans le partage des richesses sur la planète. Selon ses calculs, réalisés à partir de données fournies par le Crédit Suisse, la richesse cumulée des 1 % les plus riches de la planète dépassera bientôt celle détenue par les 99 % restants.

    Selon Oxfam, « la part du patrimoine mondial détenu par les 1 % les plus riches était passée de 44 % en 2009 à 48 % en 2014, et dépasserait les 50 % en 2016 ». Cela signifie que s'ils continuent à s'enrichir, ils posséderont plus que l'ensemble des autres habitants de la planète réunis. La quasi-totalité des 52 % de patrimoine restant sont aux mains des 20 % les plus riches. « Au final, 80  % de la population mondiale doit se contenter de seulement 5,5 % des richesses », estime le rapport.
    image: http://s2.lemde.fr/image/2015/01/19/534x0/4558910_6_04e8_ill-4558910-7806-oxfam-pauvres_dbac4069885ea031615bc5894f272078.png

    ACCÉLÉRATION DES ÉCARTS
    La publication de cette étude intervient à quelques jours de l'ouverture, mercredi, du forum économique mondial de Davos (Suisse), coprésidé par la directrice générale d'Oxfam, Winnie Byanyima. Selon elle, « l'ampleur des inégalités mondiales est tout simplement vertigineuse ».
    « Le fossé entre les grandes fortunes et le reste de la population se creuse rapidement », poursuit-elle. Selon l'étude de l'ONG, entre 2010 et 2014, la fortune des 80 personnes les plus riches a augmenté de 600 milliards de dollars tandis qu'elle a diminué pour la moitié la plus pauvre de la population. Aujourd'hui, ces 80 personnes se partagent le même montant de richesses que 3,5 milliards autres.

    Ces inégalités devront, selon Oxfam, pousser les dirigeants internationaux à s'attaquer « aux intérêts particuliers des poids lourds qui font obstacle à un monde plus juste et plus prospère ».
    Lire aussi : Les revenus des plus riches sont dix fois plus élevés que ceux des plus pauvres

    -----

    Cette manchette en dit long, ou n'en dit pas assez, à défaut de mal formuler le contexte. En effet, avancer que malgré les tensions géopolitiques, les plus riches s'enrichissent encore plus est une erreur fondamentale. Il eut été plus juste de dire que c'est parce que les riches s'enrichissent que les pauvres sont plus pauvres. Les plus riches ont les moyens de maîtriser les richesses de la planète et de se les approprier...Toujours plus. 
    Gaulois.


    votre commentaire
  • Les palaces et la rue

     

     

     

    Les uns vivent et dorment dans des palaces, pendant que les autres vivent dans la rue. Un choix de société ? Sûrement pas car c'est bien à cause des agissements peu scrupuleux des premiers que les seconds sont SDF. N'importe quel citoyen peut aisément comprendre cela, avant que n'arrive son tour.
    L'amalgame qui consiste à dire que certains travaillent est insupportable. Tout aussi insupportable d'annoncer que plus de la moitié sont d'origine étrangère.  Il serait temps d’abolir le mot " Étranger ", synonyme de racisme et xénophobie.
    L'espèce humaine se compose de trois catégories :
    Les loups
    Les bergers, au service des loups
    Les moutons, asservis par les premiers.
    Logique implacable, c'est dans les pays riches qu'il y a le plus de pauvres.
    Cherchez l'erreur.
    Gaulois.


    votre commentaire
  • Sus au gaspillage d'énergie

    Ou restriction d'énergie pour les pauvres.

    Encore un amalgame entre les riches et les pauvres. Les premiers se soucient guère des économies d'énergies et sont prêts à vous rétorquer qu'ils paient, donc.... Alors que les seconds doivent faire des économies drastiques d'énergie, des fois qu'ils ne paient pas leurs factures. Mettre en exergue par voie de presse cette catégorie de personnes est une insulte pour elles, en plus d'être appauvries et dépouillées. Rien de tel pour les rendre honteuses de leurs conditions et victimes de la vindicte populaire. 

    La pauvreté gagne du terrain

    Il y a de quoi bondir à lire " La capacité des gouvernements à réduire la pauvreté des enfants s'est affaiblie ". Ces gouvernements-là étant justement les plus riches. C'est bien connu, plus une nation compte de riche, plus il y a de pauvres. Simplement le gâteau n'est pas partagé de la même manière.

    Pour ce qui est d'un possible ralentissement de la croissance démographique, Je ne suis pas persuadé que l'agence Onusienne ait une vision objective de la situation planétaire. D'autant que un peu de cette décroissance démographique causée ou non par la pauvreté, ferait le plus grand bien à ce monde qui se sur-peuple de façon dramatique. Il y a à tirer des réflexions objectives entre surpopulation et pauvreté, ainsi que entre partage des richesses.

    La pauvreté, le MEDEF et la CGT

    Pendant que les braves gens se font plumer, d'autres s'enrichissent et profitent de largesses insoutenables. Ancien militant de base cgtiste, j'ai tourné le dos à ce syndicat peu scrupuleux et dont les responsables se soucient plus de leur enrichissement personnel plutôt que l'appauvrissement de ceux qui paient leur cotisation syndicale. Si vous voulez avoir une approche assez précise de la CGT, lisez donc le livre " EDF un scandale français " dans lequel les deux acteurs principaux sont EDF et la CGT. Il date un peu, mais reste d'actualité et se trouve encore :

    http://www.laffont.fr/site/edf_un_scandale_francais_&100&9782221102190.html

     https://www.google.fr/search?q=edf+un+scandale+fran%C3%A7ais&biw=1024&bih=639&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=F6CKVJGFHcb6UsqWgPgN&ved=0CEoQsAQ

    Pour ce qui est du MEDEF, qui ne connaît pas l'idéologie de ce mouvement      


    votre commentaire
  • Un français sur cinq dans le rouge

    Ou vivre correctement c'est quoi ?

    Encore un article qui ne veut pas dire grand chose. En fait nous sommes abreuvés de chiffres et de comparaisons justes bons à semer le trouble et des divisions entre les « Couches sociales »
    Être dans le rouge, ça veut dire quoi ? Sur quelles références faut-il se baser pour se considérer dans le rouge ? Un couple qui gagne 4 000 euros par mois peut se considérer comme pauvre et avoir des difficultés à joindre les deux bouts. Tandis qu'un autre couple avec 2 500 euros par mois, peut ne pas se considérer pauvre. Tout est relatif et surtout question de gestion et d’exigences. Bien entendu, il ne s'agit pas de prétendre que 2 500 euros mensuels sont suffisants et que 4 000 euros c'est trop. Lorsque les français estiment que 464 euros de plus par mois leur permettrait de vivre correctement, ont-ils conscience que le smicard de base lui, serait fou de joie avec une telle somme en plus.
    A cela il faut relativiser entre les revenus et le coût de la vie. Par exemple se faire soigner pour un smicard est plus « Douloureux » que pour un haut revenu. Il en va de même pour tous les services. Si le prix du kw électrique est le même pour tous, la facture à montant égal est plus difficile à acquitter pour les plus bas revenus.
    Si les niveaux de vie ont baissé pour tout le monde, c'est sûrement mieux supportable pour les hauts revenus. Les arrivistes travaillent peu et gagnent beaucoup, pendant que les plus honnêtes triment comme des fous pour gagner une misère. Nous sommes dans une société qui n'est basé ni sur le partage, ni sur la solidarité, ce qui revient au même.
    Enfin, si les mille plus riches de France acceptaient de donner vingt pour cent de leurs revenus, ils ne seraient pas moins riches pour autant et tous les plus pauvres vivraient correctement.
    Vous en connaissez vous, des riches qui partagent ? Si ça existe, c'est pas sur terre.
    Gaulois.

     





     


    votre commentaire
  • Le spectre de la pauvreté effraie une majorité de Français

    Ah bon ! Mais qui est riche, qui est pauvre ?

    Il n'est pas question, comme vous pourriez le croire, qu'il s'agit de nier la pauvreté et la misère qui existe en France et s'accentue. D'ailleurs, Gaulois se considère comme pauvre à juste titre, en raison de revenus faibles. Pour autant, ce n'est pas la misère.  

    La pauvreté dont il est question n'est-elle pas à relativiser ? Elle est sans aucun doute la rançon du progrès. Si par exemple l'on compare les revenus et les charges des français, avec ceux des pays les plus pauvres, nous sommes encore riches. Mais gardons-nous de faire des comparaisons hasardeuses me direz-vous.
    Être pauvre c'est quoi ? Disposer de peu de revenus ? Un individu se considère pauvre à partir de quel seuil ? Le sujet est vaste et perçu de mille façons par les citoyens car tout dépend des ambitions de leur train de vie et des chances à gravir l'échelle sociale. Avant de palabrer sur la pauvreté comme c'est le cas actuellement, il serait bon de redéfinir ce qu'est exactement la pauvreté et la misère qu'elle entraîne.
    Vous en connaissez, vous des responsables politiques et décideurs qui sont pauvres. Vous croyez qu'ils sont pressés d'abolir la pauvreté qui sert de trône à leur pouvoir.
    Toujours se souvenir, faute d'argumentations solides que pour un riche, un vrai, il y a des milliers de pauvres, tout aussi vrais. 
    Un sujet qu'il serait plus qu'intéressant à débattre.....
    Gaulois.

     

    http://actualites.nouvelobs.com/obs/social/20140911.OBS8950/le-spectre-de-la-pauvrete-effraie-une-majorite-de-francais.html?cm_mmc=Acqui_MNR-_-NO-_-WelcomeMedia-_-edito&from=wm#xtor=EREC-210-[WM]-20140913


    11-09-2014
    Le baromètre annuel réalisé par Ipsos pour le Secours populaire révèle la perception que les Français ont de la pauvreté : 86% d'entre eux craignent de voir leurs enfants touchés.

    "Vivre dignement de son travail", c'est devenu le combat de Véronique. Cette Marseillaise de 56 ans a un travail, un salaire. Aujourd'hui auxiliaire de vie, elle touche 1.200 euros net par mois pourtant, témoigne-t-elle pour le Secours populaire :
    Ce n'est pas la grande misère mais c'est la galère".
    Sans droit aux allocations logement, après le loyer, les charges, il lui reste tout juste 300 euros pour vivre. Véronique a connu l'angoisse de ne pas pouvoir nourrir correctement ses enfants.
    86% sont inquiets pour l'avenir de leurs enfants
    L'inquiétude pour ses enfants est justement le principal enseignement qui ressort du sondage annuel sur la perception de la pauvreté réalisé par Ipsos pour le Secours populaire : 86% des Français ont peur pour l'avenir de leurs enfants, peur de les voir frappés par la pauvreté, un chiffre identique à celui de 2013 mais en hausse de 6 points par rapport à 2007, année du premier baromètre.
    66% ont un proche dans la pauvreté
    Ce sondage annuel aide à mesurer l'évolution et l'impact de la crise économique en France. 2014 est marquée par une généralisation de la précarité : 66% des Français disent avoir un proche dans la pauvreté, une hausse de 10 points par rapport à 2007. Et 55% d'entre eux se sont dits sur le point de connaître la pauvreté.
    31% des plus modestes ont renoncé à des soins
    Pour les Français, la pauvreté, c'est avoir des difficultés à payer ses dépenses d'énergie (92%), de loyer ou d'emprunt (92%). Cette notion représente pourtant des perceptions multiples qui vont d'une alimentation saine à un accès internet.
    De plus en plus, c'est aussi s'abstenir de certains actes médicaux. Véronique aurait besoin d'aller chez le dentiste mais "c'est trop cher et très mal remboursé". Les plus modestes sont particulièrement touchés par ce phénomène : 31% de ceux qui vivent avec moins de 1.200 euros par mois ont déjà renoncé à consulter un généraliste.
    Un seuil moyen à 1.070 euros
    Où se situe le seuil moyen de pauvreté ? Le sondage le place à 1.070 euros de revenus par mois. La moyenne officielle de l'Insee – qui sert de base pour le calcul du RSA notamment – donne 977 euros. "Ce résultat prouve la vision réaliste des Français", commente Jérôme Vignon, président de l'Observatoire national de la pauvreté.  
    Ce chiffre montre aussi que le smic net à temps plein – 1.130 euros – permet de vivre modestement mais pas dans la pauvreté alors qu'un smic à temps partiel implique cette pauvreté.
    5,60 euros par jour pour vivre
    Parallèlement au sondage, le Secours populaire présente cette année des données collectées auprès des bénéficiaires. Elles permettent d'établir un revenu disponible pour vivre, par jour et par personne, qui tourne autour de 5,60 euros. "Des résultats fragiles et qu'il faut prendre avec précautions puisque toutes les antennes du Secours populaire ne participent pas à la base de données", précise Jean-Luc Outin, chercheur au CNRS qui participe à cette étude.
    Ils permettent pourtant de donner une idée de la précarité en France. Président du Secours populaire, Julien Lauprêtre explique à quel point ce "reste à vivre" permet non pas de vivre mais de survivre : "5,60 c'est un paquet de couches premier prix, c'est un paquet de lessive premier prix…"
    Des chiffres pour combattre
    "Notre pays n'est pas condamné", estime cet ancien résistant, "il ne suffit pas de constater les dégâts. Derrière les chiffres, il y a la misère humaine". Et de rappeler que le combat des associations peut porter ses fruits : l'Union européenne a rétabli l'aide alimentaire et mis en place le Fonds européen d'aide aux plus démunis".
    Dans un contexte où le discours sur le chômage et la pauvreté semble se durcir, Jérôme Vignon appelle à ne pas faire "d'interprétation de la vie sociale à partir de quelques déclarations." Parrain de l'association, l'emblématique médecin urgentiste Patrick Pelloux tape du poing :
    Un peuple qui profite ? Non, il survit !"


    votre commentaire
  • Le fossé se creuse

    Ou les riches sont toujours plus riches et les pauvres encore plus pauvres.

    La crise a bon dos. Mais au fait, de quelle crise est-il question ? Celle bien sûr sciemment organisée par le pouvoir, c'est-à-dire les politiques, les patrons et multinationales.  

    http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/extraits-d-ouvrages/article/l-invention-de-la-crise-108837

    Donc il ne s'agit pas d'une crise mais tout simplement d'un outils de division de la classe laborieuse esclave.
    C'est triste à dire et à redire toujours ; tant que la classe ouvrière n'aura pas pris conscience que le patron n'est « Rien » sans ses esclaves, il en sera ainsi.

    Si au contraire demain, plus personne ne se rend à son travail, c'est une révolution sans précédent. D'aucun diront que de ne plus se rendre au boulot engendrerait une misère encore plus criante. Pas si sûr car les dirigeants ont eux, beaucoup plus à perdre, tandis que les pauvres sont habitués à se restreindre et peuvent s'organiser pour s'installer dans la durée. Hélas c'est pour le moment de l'utopie. Il suffit de constater les grèves suspenduent tout simplement pour aller quémander leur maigre pitance auprès de leurs patrons et maîtres. Une succession de capitulations devant leurs affameurs qu'ils dénoncent pourtant. N'est-ce pas Karl Marx qui préconisait l'union du monde ouvrier ?
    Michel Rocard était bien inspiré avec son RMI ( Aujourd'hui le RSA ). Un revenu de crève la faim par excellence et un outils parfait de division. Pensez donc, donner du fric à des gens qui ne bossent pas, qui ne sont pas au service du système capitaliste. Ces mesures et aides sociales ne servent même pas à subvenir aux besoins les plus urgents des démunis.
    Il faut arrêter de prétendre qu'il n'y a pas de travail pour tout le monde. Il serait intéressant de redéfinir la notion de travail socialement utile et pas nécessairement au service du capitalisme. Seulement voilà, comme la liberté n'existe pas, celle du travail, d'une activité librement consentie n'existe pas davantage.
    Le système capitaliste ne crée pas de ce travail utile mais plutôt de la production de gadgets – le travail gadget - parfaitement inutiles qui ne fait qu'enrichir toujours plus les riches.
    N'oublions pas que même les travailleurs sont pauvres et ne récoltent pas le fruit de leur activité
    Gaulois.

     

     

     

     


     







    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique