• Devant son garage !

    Rien n'arrête la répression financière envers les automobilistes, pardon, les vaches à lait.

    L'article est claire, même devant votre garage, interdiction de stationner ! Bientôt, nous serons verbalisés par anticipation :

    - Stationnement gênant alors que votre véhicule sera dans votre garage.

    - Et pourquoi pas, dès l'achat du véhicule, verbalisé au moment de la remise des clés.

    Nous vivons dans une société formidable non ? La France est en passe d'obtenir le Nobel de la répression.

    Gaulois.

      


    votre commentaire
  • Chacun sa lettre

    Ou le « citoyen » catalogué

    Le moins que l'on puisse dire, c'est que nous évoluons dans une société délirante.

    Cet article en donne un exemple frappant.

    On connaissait déjà le A pour les jeunes conducteurs, le CD pour le corps diplomatique, les lettres indiquant le pays d'origine du conducteur, etc...

    voilà maintenant que le S est proposé pour les vieux !

    Au delà des lettres M, H, F proposées dans l'article, pourquoi ne pas remettre aussi les deux lettre PD supprimées pour paraît-il éviter des amalgames douteux. Et comme la chasse aux sorcières est engagée contre la prostitution, Le P pour prostituée.

    Dans la même logique, pourquoi pas le I pour idiot, le D pour dangereux, le F pour fou, le C pour chasseur, le T pour terroriste et bien d'autres aberrations toutes plus farfelues les une que les autres.

    L'exécutif, loin des soucis majeurs de notre société, ne manque pas d'imagination lorsqu'il s'agit de proposition - ici d'une association – débile à souhait.

    Cocoricooo !!

    Gaulois.

     


    votre commentaire
  • Le permis change de vitesse

    Une réforme attendue paraît-il

    Sans aucun doute, la réforme est plus que nécessaire. Quand on voir le prix de revient du permis, c'est une vraie escroquerie organisée, une de plus autour de tout ce qui roule. Quand aux délais, il faudra s'inscrire dès sa naissance pour espérer passer l'examen à l'âge dit « Légal » !
    Les décideurs – toujours eux – feraient bien d'entreprendre une réforme qui tienne la route. Par exemple, a-t-on besoin des auto-écoles pour apprendre le code de la route ?
    Durant l'enseignement primaire, le code serait enseigné, au même titre que les matières traditionnelles comme l'écriture, les mathématiques, etc...Ainsi d'ailleurs  que le secourisme et l'instruction civique. Cela existe, mais c'est sûrement très insuffisant.  http://eduscol.education.fr/cid45635/l-education-a-la-securite-routiere-a-l-ecole.html  Pourquoi ne pas inclure cette discipline comme épreuve au BAC ? Mais pour le code de la route, il ne faut surtout pas toucher au dogme de cette manne financière des auto-écoles. Ils risquent fort de crier à la disparition de leur profession. Sans le code, ils auraient moins de travail ? Bien sûr que non car ils seraient moins nombreux et dans une société éthique, ceux qui n'enseigneraient pas le code feraient autre chose. Pas sûr que les moniteurs d'auto-école actuels comprennent bien.
    Pour ce qui est des 40 % d'échecs à obtenir le permis du premier coup, le pourcentage serait certainement bien plus bas avec l'enseignement scolaire. Certes il reste la conduite avec laquelle certains jeunes connaissent quelques difficultés. La conduite accompagnée est dans ce sens un plus.
    Il n'est pas du tout certain que la réforme envisagée soit la bonne sur le fond et dans les faits, elle sera diversement appliquée.
    Gaulois.   


    votre commentaire
  • Plus chères pour les vieux !

    L'assurance automobile est sans nul doute le secteur le plus « escrogène » de l'ensemble du secteur automobile, voir même de tous les secteurs confondus de notre société si bien organisée, enfin cela dépend pour qui ! Entre la répression féroce de l'état policier, les garagistes et ...L'assurance, les automobilistes n'ont qu'à bien se tenir !
    Après la surprime pour les jeunes conducteurs qui parfois dépasse l'entendement, c'est au tour de nos anciens d'être sur-primés. Il y aura toujours des accidents dû à l'imprudence de certains et les sinistres causés par les automobilistes n'ont pas grand chose à voir avec l'âge. Si les anciens ont parfois des manques de réflexes, c'est le plus souvent compensé par une plus grande prudence acquise au fil des années de conduite. Annoncer que les seniors sont dangereux est discriminatoire et intolérable. Chaque automobiliste est potentiellement dangereux et souvent, lors d'un accident, la responsabilité est mal définie ou simplement définie au gré des assurances.    
    Après tout, ces vieux ne demandent qu'à être plumés. Que ce soit par les cambrioleurs ou les maisons de retraite, autant que les assurances en profitent au passage, afin que leurs principaux administrateurs entretiennent leurs châteaux en Espagne et les immeubles de grand luxe parisiens. Quand les compagnies d'assurances refusent d'assurer les seniors, ou résilient leur contrat, c'est à n'en guère douter parce qu'ils font parti des pauvres. Tout est question d'argent, puisque les autres sont frappés de surprime !
    Plus sérieusement, de qui se moque-t-on ?
    Si vous êtes bien assurés, êtes-vous rassurés ?

    Plus loin : http://ma-maison-retraite.com/sante/mon-avis-de-geriatre-sur-les-seniors-au-volant-115

    Cet article me semble intéressant. Les seniors ont généralement conscience de leurs faiblesses de conduite dues à l'âge. Distances parcourues réduites. Conduite de nuit évitée, etc...Et surtout, les capacités physiques de la conduite ne sont pas forcément liées à l'âge.  

    Gaulois.


    votre commentaire
  •  

    Les runs

    Fondamentalement, je n'ai rien contre les motards. Qu'ils se déplacent avec une moto, au même titre qu'avec une voiture pour se déplacer, je n'y vois rien à redire.

    Mais exécuter des cascades – Ils disent des runs, c'est vrai qu'en anglais, ça fait mieux ! - sauvages ou non, surtout en ville et de nuit, franchement je trouve ça complètement ridicule. J'espère qu'il s'agit d'une minorité sur les nombreux motards en France, sinon, je suis inquiet pour eux.

    Là, ça se passe au Mans, dans la Sarthe, ville des courses automobiles, des camions et des motos. Ils appellent ça le sport automobile ! Tout le gratin de ces types qui entretiennent leur virilité avec la mécanique. Vivement la crise du pétrole, la vrai. Car enfin, à une époque ou le prix des carburant atteint des sommets, il faut être débile profond pour faire tourner des engins des heures durant. C'est du bruit, du gaspillage et de la pollution gratuite, au mépris total du reste de la société qui en subit les inconvénients.

    Je n'affectionne pas particulièrement le maire du Mans, qui pousse un coup de gueule contre ces runs, mais je trouve qu'il a raison.

    Gaulois.

    La colère du maire du Mans contre les runs

    Samedi, lors de sa visite du quartier des Sources, non loin du circuit, le maire du Mans Jean-Claude Boulard a poussé un certain nombre de coups de gueules. Mais ce qui a vraiment fâché le maire, ce sont les runs qui se déroulent le vendredi soir au niveau du rond-point du technoparc, « à 500 mètres des Sources ». Beaucoup de motards traversent en effet le quartier à ce moment-là, gênant la quiétude des riverains. « Le retour des runs est inadmissible », juge fermement Jean-Claude Boulard qui affirme vouloir « continuer à lutter contre ces phénomènes. Il ne faut pas toujours caresser tout le monde dans le sens du poil. Il faut être ferme. Quand je pense qu’il y a eu un mort (1) et qu’ils continuent ! C’est inacceptable, tout comme le blocage ». Mathilde BELAUD Plus d’informations dans « Le Maine Libre dimanche » (1) Un jeune motard a perdu la vie en octobre dernier lors de la traditionnelle concentration de motards du vendredi 

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique