• Trop d'arrêts maladie !!

    http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-info/i0986.asp

    Selon cette députée, il y a trop d'arrêts maladie ! Elle a sans doute raison, car il faudrait purement et simplement supprimer ces arrêts. Personne ne devrait être malade et devrait travailler jusqu'à son dernier souffle de vie, comme par exemple les parlementaires qui sont, n'en doutez pas, un exemple à suivre ! La preuve, si l'on en croit ce classement en 2007 qui n'a pas dû beaucoup changer jusqu'à ce jour :
    L'Expansion a établi le classement des élus de l'Assemblée Nationale en fonction de leur assiduité législative depuis juin 2007. Voici le palmarès des 20 députés les moins actifs.
    Notre classement a été réalisé à partir de données collectées dans le Journal Officiel et le site de l'Assemblée par l'association Regards Citoyens, éditrice du site NosDéputés.fr. Il classe par ordre d'assiduité législative les députés de France métropolitaine au mandat ininterrompu depuis juin 2007 (43 mois). En excluant, les élus au mandat discontinu depuis la législature et ceux de l'outre-mer, le classement compte 511 députés.
     
    La députée UMP de l'Orne Sylvia Bassot
    DR
    Ils ont reçu une note sur 20 pour chacun des sept critères suivants mesurés depuis le début de la mandature en juin 2007 : nombre de présence en commission (1) et nombre de mots prononcés lors de la réunion (2), interventions longues dans l'hémicycle - plus de vingt mots- (3) et mots prononcés en séance (4), questions écrites (5) et amendements signés (6) et adoptés (7). Le classement général est obtenu par l'addition des sept critères (les deux derniers relatifs aux amendements ayant été chacun noté sur 10).
    Rang National
    Nom
    Département
    Parti politique
    Présence en commission
    Interventions longues dans l'hemicycle
    Amendements signés
    511
    Sylvia Bassot
    Orne
    UMP
    2
    0
    17
    510
    Édouard Courtial
    Oise
    UMP
    14
    9
    31
    509
    Bernard Brochand
    Alpes-Maritimes
    UMP
    21
    15
    31
    508
    Jean-Claude Thomas
    Marne
    UMP
    14
    1
    7
    507
    François-Xavier Villain
    Nord
    DLR
    8
    0
    118
    506
    Franck Marlin
    Essonne
    UMP
    5
    1
    109
    505
    Philippe Briand
    Indre-et-Loire
    UMP
    16
    1
    23
    504
    Max Roustan
    Gard
    UMP
    27
    23
    110
    503
    Laurent Cathala
    Val-de-Marne
    PS
    35
    0
    311
    502
    Gérard Lorgeoux
    Morbihan
    UMP
    37
    8
    150
    501
    Jean-Claude Perez
    Aude
    PS
    19
    5
    318
    500
    Jean-Yves Besselat
    Seine-Maritime
    UMP
    26
    67
    4
    499
    Sandrine Hurel
    Seine-Maritime
    PS
    29
    9
    308
    498
    Alain Ferry
    Bas-Rhin
    UMP
    59
    10
    127
    497
    Jean Auclair
    Creuse
    UMP
    49
    36
    43
    496
    Patrick Balkany
    Hauts-de-Seine
    UMP
    21
    22
    71
    495
    Marie-Josée Roig
    Vaucluse
    UMP
    36
    8
    10
    494
    Jean-Christophe Cambadélis
    Paris
    PS
    25
    8
    307
    493
    Jean Ueberschlag
    Haut-Rhin
    UMP
    60
    19
    28
    492
    Conchita Lacuey
    Gironde
    PS
    47
    5
    300
    DLR : Debout la République.

     Le site Internet nosdeputes.fr a mis en ligne la synthèse de l'activité parlementaire de l'année 2011 en répertoriant les données sur les députés.
    http://www.planet.fr/dossiers-de-la-redaction-assemblee-nationale-qui-sont-les-deputes-moins-actifs.151705.1466.html
    Grâce à cette synthèse, on sait qui sont les députés les moins actifs de l'Assemblée nationale. Voici la liste :
    Qui sont les mauvais élèves de l'Assemblée nationale ? Grâce aux données rendues publiques par l'Assemblée et le Journal Officiel, le site nosdeputes.fr a réalisé une synthèse de l'activité des députés sur l'année 2011.
    Les données publiées portent sur le nombre de semaines d'activité, des interventions en commission et en hémicyle, du nombre d'amendements signés et adoptés, du nombre de propositions effectuées et de questions posées par un député.
     
    Voici le classement des absentéistes de l'année 2011 :
    1. Franck Marlin, député UMP de la 2ème circonscription de l'Essonne, 0 semaine d'activité en 2011
    2. Sylvia Bassot, députée UMP de la 3ème circonscription de l'Orne, 0 semaine d'activité en 2011
    3. Arnaud Montebourg, député SRC de la 6ème circonscription de Saône-et-Loire, 1 semaine d'activité en 2011
    4. Michel Buillard, député UMP de la 1ère circonscription de la Polynésie Française, 2 semaine d'activité en 2011
    5. Éric Jalton, député SRC de la 1ère circonscription de Guadeloupe, 3 semaines d'activité en 2011
    6. Jean-Louis Idiart, député SRC de la 8ème circonscription de la Haute-Garonne, 3 semaines d'activité en 2011
    7. Jean-François Copé, député UMP de la 6ème circonscription de Seine-et-Marne, 3 semaines d'activité en 2011
    8. François Lamy, député SRC de la 6ème circonscription de l'Essonne, 4 semaines d'activité pour 2011
    9. Bruno Sandras, député UMP de la 2ème circonscription de la Polynésie Française, 5 semaines d'activité pour 2011
    10. Jean-Yves Besselat, député UMP de la 7ème circonscription de Seine-Maritime, 5 semaines d'activité pour 2011
     
    Et aussi, parmi les plus connus...
    - Joëlle Ceccaldi-Raynaud, députée UMP de la 6ème circonscription des Hauts-de-Seine, 8 semaines d'activité pour 2011
    - Patrick Balkany, député UMP de la 5ème circonscription des Hauts-de-Seine, 8 semaines d'activité pour 2011
    - François Hollande, député SRC de la 1ère circonscription de Corrèze, 10 semaines d'activité pour 2011
    - Yves Jego, député UMP de la 3ème circonscription de Seine-et-Marne, 13 semaines d'activité pour 2011
    - Jack Lang, député SRC de la 6ème circonscription du Pas-de-Calais, 15 semaines d'activité pour 2011
    - Nicolas Dupont-Aignan, député NI de la 8ème circonscription de l'Essonne, 15 semaines d'activité pour 2011
    - Christiane Taubira, députée SRC de la 1ère circonscription de Guyane, 17 semaines d'activité pour 2011
    - André Santini, député NC de la 10ème circonscription des Hauts-de-Seine, 17 semaines d'activité pour 2011
    - Hervé Morin, député NC de la 3ème circonscription de l'Eure, 17 semaines d'activité pour 2011
    - Laurent Fabius, député SRC de la 4ème circonscription de Seine-Maritime, 17 semaines d'activité pour 2011
    - Manuel Valls, député SRC de la 1ère circonscription de l'Essonne, 18 semaines d'activité pour 2011

    Plus sérieusement, les députés et sénateurs manquent cruellement et « volontairement » d'objectivité et de réalisme sur le monde du travail. En effet, s'ils dénoncent des chiffres importants d'arrêts maladie, ils se gardent bien d'en définir les véritables causes, que cette députée aurait dû souligner dans son rapport très négatif et incomplet. Plutôt que de mettre insidieusement l'accent sur le fait que nombre d'arrêts maladie sont liés à la mauvaise volonté des travailleurs. Les conditions de travail qu'ils connaissent actuellement n'ont jamais été aussi dures et précaires. La crise, artificielle ou réelle, fait le jeu des entreprises qui exercent toujours plus chantages et pressions suivis d'effet sur les salariés.
    Non vraiment, les députés sont très mal placés pour avancer de telles critiques sur le monde du travail qui n'est pas le leur.

    Gaulois.


     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :