•  Lessive à la cendre de bois


    Si vous habitez à la campagne, et que vous chauffez votre habitation au bois, vous pouvez récupérer et recycler la cendre.

    Je n'ai rien inventé, juste apporté un ou deux aménagements sur la façon de pratiquer.

    Tamiser la cendre à l’aide d’un tamis de maçon ( Le n° 10 est parfait ). Prévoir un bac assez grand afin que la cendre tamisée ne tombe pas trop à côté. Opération à faire en extérieur sinon on en met partout !

    Prévoir un grand sceau et lorsqu’il est à un peu moins de la moitié de cendre tamisée, versez de l’eau bouillante* sur la cendre et remuez énergiquement avec par exemple un manche à balais réformé. La quantité d’eau chaude est à prévoir pour jusqu'à obtenir un mélange liquide, surtout pas épais. Touillez de temps en temps pendant 24 h. Ensuite, après avoir bien remué énergiquement, une dernière fois verser le mélange dans un grand entonnoir disposé sur un sceau. On aura au préalable disposé un tissu genre vieux jeans dans l’entonnoir. Quand tout le mélange est ainsi pré filtré, verser le liquide obtenu dans un autre entonnoir plus petit muni d’un filtre à café ou un tissus épais. On peut disposer l’entonnoir sur une bouteille. Le liquide un peu jaune mais limpide est prêt à l’emploi.

    Idéal pour se laver les mains très sâles et remplacer la lessive classique.

    Pour les mains, bien les rincer car ça décape !

    * Mes premiers essais avec de l'eau froide n'étaient pas concluants, l'eau bouillante donne un résultat bien supérieur.

    L'hiver 2010- 2011, j'ai produit 22 litres de cette lessive gratuite.

     

    Sauvegarde dossiers informatique


    Comment ne pas perdre ses dossiers informatiques.

     Je ne suis pas informaticien et je n'ai donc aucune prétention dans ce domaine.

    Je souhaite juste partager mon expérience acquise en un peu plus de dix ans et en particulier sur la sauvegarde des dossiers. Mes débuts furent plutôt laborieux, ayant commencé à travailler sur un ordinateur d'occasion équipé du système d'exploitation Windows 95. Je me suis débrouillé seul et après de nombreux plantages, l'achat de deux ordinateurs neufs, J'ai fini par mettre au point un système de sauvegarde des dossiers qui, j'en suis sûr, n'a rien d'extraordinaire.

    Quoi de plus désagréable lorsque le système d'exploitation se plante et qu'il faut le réinstaller ! Surtout lorsque l'on a mémorisé des documents importants ( Photos, vidéos, courriers divers et docs ). Si l'on a mémorisé dans la rubrique « Mes documents », tout est perdu.

    J'ai donc depuis longtemps abandonné cette rubrique, ce qui implique une méthode de sauvegarde plus sûre.

    Tout d'abord, le disque dur interne du PC doit comporter au moins deux partitions. L'une affectée au système d'exploitation dont la taille sera au maximum de 20 à 25 Go. L'autre partition sera affectée à l'ensemble des documents. Sa taille devra être suffusante et en fonction du volume de documentation à stocker.

    Voici un exemple :

    La partition (C:) affectée au système a une taille de 24,65 Go.

    La partition (D:) affectée aux dosssiers a une taille de 273,44 Go

    Le disque dur a donc approximativement une taille de 300 Go

     

     

     

     

    Partitionner le disque peut se faire directement à partir du système d'exploitation, soit avec un logiciel adapté.

    Ainsi, si le PC plante et que l'on est obligé de réinstaller le système, les documents sont sauvegardés. A condition toutefois d'avoir pris soins de faire la réinstallation sur la même partition affectée au système d'exploitation. De cette manière, les documents sont préservés.

    Il se peut que le disque dur tombe en panne. Dans ce cas, tout est perdu.

    La parade consiste à se munir d'un ou plusieurs disques durs externes et d'y migrer les documents importants.

    Voici comment je procède.

    Je garde tout les documents à conserver sur la partition réservée à cet effet du disque interne. Régulièrement de 15 jours à 3 semaines, je bascule ces documents sur disque externe sous la forme d'un nouveau dossier général que je date. Une fois ce nouveau dossier basculé, j'efface le précédant ( toujours sur disque externe ) dossier, afin de ne pas cummuler plusieurs fois des fichiers en double.

    Ainsi, l'ensemble des docs se trouve à la fois sur le disque interne et sur disque externe.

    Si un coup de chien arrive, on ne perd que les fichiers ajoutés depuis la dernière mise à jour.

     

    Des questions ?

     

    Eau chaude

    Vous l'aurez compris, nous ne nous définissons pas commes des intégristes de l'écologie.

    Il s'agit plutôt de mettre en application des choses simples, économiques et si possible écologiques ou si vous préférez en accord avec nos idées que nous voulons proches de la nature qui nous entoure et que nous respectons.

    Depuis quelques années, nous vivons dans un chalet en bois de notre construction. Officiellement, donc dans le langage administratif, il s'agit d'une structure bois à usage d'habitation.

    L'hiver, nous assurons le chauffage à l'aide d'une bonne vieille cuisinière à bois. Les puristes diront, à juste titre que le bois pollue...Aussi. A ceux-là je rétorque volontiers qu'il n'y a pas de solution miracle. Je m'empresse d'ajouter que si le chauffage au bois est bien géré, la pollution qu'il génère est absorbé par dame nature et un équilibre s'établit. Ce pourrait être l'objet d'un débat avec des spécialistes, dont je ne suis pas.

     J'en arrive à l'astuce liée à ce mode de chauffage.

    Outre le fait qu'avec la même bûche de bois, nous nous chauffons, nous préparons la cuisine, j'ai pensé améliorer notre circuit d'eau chaude. Il est constitué d'un ballon avec résistance électrique et thermostat. Il est alimenté aux heures creuses donc classique.

    Comme en période hivernale la cuisinière chauffe une grande partie de la journée, j'ai installé un grand faitout en inox d'environ 15 litres sur le coin de la cuisinière. Dans ce récipient, j'ai installé un serpentin en PER spécial eau chaude. Il est raccordé d'un côté au circuit d'eau froide et de l'autre côté à l'entrée eau froide du ballon. Bien entendu ce serpentin repose dans le faitout en bain-marie. Le principe est simple. Le bain-marie chauffe le serpentin et lorsque nous tirons de l'eau chaude, l'entrée du ballon voit arriver de l'eau déjà chauffée, au lieu de l'eau froide. Comme la distance entre la cuisinière et le ballon est courte, l'eau chaude qui sort du serpentin n'a pas trop le temps de refroidir. Ainsi, le thermostat du ballon est moins sollicité puisque qu'il est en partie réalimenté par de l'eau chaude. Ce truc n'est valable que pour les besoins importants d'eau chaude, tels que la vaisselle ou la douche. Lorsqu'il s'agit par exemple de se laver les mains, le circuit n'a pas le temps de se réapprovisionner en eau chaude issue du serpentin. Par ailleurs, ce procédé n'est pas opérationnel l'été, puisque la cuisinière n'est pas ou rarement allumée.

    Mais en période hivernale, nous avons gagné 50 % du temps de chauffage " Electrique " du ballon.

    En résumé, avec cette même bûche de bois, trois postes sont assurés ; le chauffage, la cuisine et 50 % de l'eau chaude.

    Ce n'est pas miraculeux, mais loin d'être négligeable sur le plan économique. Quand à l'impacte écologique, notre bûche de bois ne pollue qu'une fois pour ces trois utilisations simultanées.

    Si vous voulez réagir, n'hésitez pas. Je n'ai pas la science infuse et suis à l 'écoute.

    Gaulois.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    super ménagère
    Mercredi 5 Décembre 2012 à 20:22

    est-ce qu'on peut utiliser la lessive à la cendre de bois dans la machine à laver ?

    Quelle quantité ?

    Merci de me renseigner

    2
    super ménagère
    Mercredi 5 Décembre 2012 à 20:24

    est-ce qu'on peut utiliser la lessive à la cendre de bois dans la machina à lavare ?

    En quelle quantité ?

    merci de me renseigner  cher Gaulois 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :