• Expulsion de Roms

       Vous avez du mal à croire que cela se passe à Marseille, en France ?
    Pourtant, il faut se rendre à l'évidence. La France n'est pas le pays des droits de l'homme et encore moins de la solidarité. C'est bien la xénophobie et le racisme qui règne dans ce pays.
    Mais il est probable que Gaulois n'a pas bien compris le sens exact de « Droits de l'homme ». Les Roms et autres ethnies ne sont pas considérés par les français comme des hommes, des femmes ou tout simplement des êtres humains.
    Bientôt, n'importe qui sera expulsé pour n'importe quel motif. A Marseille comme dans d'autres cités, le fait de venir d'une autre région de France suffira pour être la cible de ces barbares « Modernes ».
    Il ne fait aucun doute que ce contexte délétère est soigneusement entretenu par les dirigeants qui savent manier, selon les circonstances, la carotte ou le bâton en s'appuyant sur la naïveté et l'ignorance des populations.
     


     

     

     

     

     

     

    Marseille : chassés jeudi par des riverains, les Roms à nouveau expulsés

    http://www.leparisien.fr/reactions/marseille-13000/marseille-deja-chasses-jeudi-les-roms-a-nouveau-expulses-02-10-2012-2197653.php

    Le 02.10.2012

     

    Jeudi, une trentaine de riverains de la cité des Créneaux, à Marseille, ont expulsé un campement d’une cinquantaine de Roms installés sur un terrain annexe depuis le début de la semaine, avant de mettre le feu à leurs affaires. | Anne-Christine Poujoulat

    Une cinquantaine de Roms ont été expulsés ce mardi, peu avant midi, par la police à Marseille. La plupart d'entre eux avaient déjà été chassés d'un camp par des habitants, jeudi. Installés depuis dimanche dans un hangar désaffecté du quartier de Bougainville, les familles ont reçu à 10 heures un arrêté d'expulsion selon la Provence. «On ne sait pas où on va aller», témoignait l'un d'eux, pendant que les policiers s'affairaient à vider les lieux.

     
    Caroline Pozmentier-Sportich, adjointe au maire déléguée au Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, a expliqué sur place que c'est à l'Etat de trouver des solutions de relogement. 

    Les Roms avaient trouvé refuge dimanche sur un site désaffecté, après s'être violemment fait expulser d'un autre camp de fortune par des habitants de la ville. Dans la nuit de jeudi à vendredi, une cinquantaine de riverains exaspérés de la cité des Créneaux, dans le quartier Saint-Louis à Marseille (15e), ont assuré eux-mêmes l'évacuation du camp qui se trouvait au pied de leurs immeubles. «En deux jours, on a eu plusieurs cambriolages. Alors on s'est rassemblé et on les a fait partir. C'est un problème de société», témoignait l'un d'eux.

    Expulsion et polémique

    Cette expulsion a ensuite provoqué vendredi un tollé des associations et une vive polémique entre élus locaux.

    La sénatrice-maire des 15e et 16e arrondissements de Marseille, Samia Ghali, avait déclaré : «Je ne la condamne pas, je ne la cautionne pas, mais je comprends, quand les pouvoirs publics n'interviennent plus».

    Le maire (UMP) de Marseille Jean-Claude Gaudin avait lui estimé que les «propos insensés» de Samia Ghali, qui avait demandé l'intervention de l'armée dans les quartiers, avaient incité les habitants à se faire eux-mêmes, comme face à des Roms. «Quand une élue de la République se permet de tenir des propos insensés voilà ce qui arrive: les gens se croient eux-mêmes autorisés à régler les problèmes», a-t-il déploré.

     Certains commentaires font frémir !
    A croire que le Roms ne sont pas considérés comme des être humains.
    Pourtant, ils sont victimes des pouvoirs en place. D'abord dans leur pays, puis par ceux qui n'en veulent pas.
    C'est un peuple en errance.
    Bien sûr que l'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde ! Mais ce n'est pas une raison pour les chasser. Il serait bien plus constructif d'interpeller les élus, les députés, l'Europe, afin qu'ils interviennent efficacement auprès des pays concernés.
    Il n'est pas dit qu'un jour prochain, les Français ne se retrouvent pas à leur tour sur les routes de l'Europe.

    Gaulois.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :