• La lutte anti-THT


    Qui dit nucléaire dit THT !


    Les bien pensants diront que cette lutte ne se justifie pas, que les lignes THT sont nécessaires. Dans l'absolu c'est vrai, mais s'il n'y avait pas ces centrales, nucléaires ou hydroélectriques d'ailleurs, ces THT ne seraient plus utiles. elles ne défigureraient pas les paysages.
    Une ligne THT de 400 000 volts provoque une perte variable en fonction de la charge et de la distance,  de 10 à 40 %, ce qui est énorme. De plus, elle génère un champs électrique tel ! Que si vous prenez un tube néon de 1,5 mètres, soit 58 watts à bout de bras sous la ligne THT, il s'amorce et éclaire sans problème. Sans problème ? pas si sûr, imaginez l'impacte d'un tel rayonnement électrique sur l'humain et les animaux ( Les vaches, chevaux, moutons et la faune... )
    Les dangers ne sont actuellement pas démontrés formellement et la communautéscientifique est divisée. Comme toujours, les scientifiques indépendants qui prônent le devoir de précaution et les scientifiques à la botte de la secte nucléocrate qui affirme, même en l'absence d'études sérieuses, qu'il n'y a pas de danger.
    Ces dangers et inconvéniants seraient inexistants avec des productions d'énergies " Locales " car plus besoin de telles lignes de 400 000 volts. Les lignes de 20 000 volts peuvent très bien être enterrées en assurant les interconnexions locales.
    Nucléaire et THT vont de paire et n'ont jamais été décidé démocratiquement. Ce qui se passe actuellement en Ile-et-Vilaine, Manche et Mayenne sur la commune de Chefresne en est la criante illustration.
    Je ne peux que vous encourager à soutenir cette action.
    Gaulois.

    www.desobeir.net 

    Amis désobéissants,
    la bataille courageuse de la population locale (Mayenne, Ile et Vilaine et Manche) contre l'implantation de nouvelles lignes à Très Haute Tension (THT) liées au chantier du futur réacteur nucléaire EPR (de Flamanville) prend une tournure dramatique. Les bulldozers sont là, au Chefresne, un village du sud de la Manche. Des élus, un maire (de Chefresne) et des habitants et militants s'opposent physiquement et de manière non violente... et la gendarmerie les harcèle, les interpelle, et les place même en garde-à-vue, y compris le Maire ! Mais ils tiennent bon ! L'enjeu : empêcher le creusement des chemins d'accès, au niveau du lieu dit le pont, là ou une maison a été rachetée par RTE (le chef de projet, "Réseau Transport d'Electricité"), angle D28 (axe Margueray/Tessy) et D455. Au-delà, l'enjeu fondamental : sauver des terres agricoles, protéger la santé des populations (les lignes THT c'est mauvais pour la santé !) et surtout... arrêter la construction du réacteur EPR ! Ils nous attendent, rejoignons-les sur Chefresne ! Contact pour plus d'infos : Charlotte : 06 36 69 75 62 et aussi : pylones@riseup.net Faîtes circuler largement
     
    http://www.dailymotion.com/video/xrcvut_anti-tht-le-maire-du-chefresne-50-en-garde-a-vue_news?ralg=behavior-only#from=playrelon-1

                                                    Les pitbulls de la république dans leurs basses oeuvres.


    Le permis contestable :
    http://www.dailymotion.com/video/xn4x2d_le-chefresne-50-dernier-village-gaulois_news?ralg=behavior-meta2#from=playrelon-6
    Plus de renseignements sur le site stop THT : http://www.stop-tht.org/


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :