• Le foie gras n'a plus la cote !


    S'il y a au moins une personne qui se réjouit de cette décision, c'est bien Gaulois.
    Pourtant ne crions pas trop vite victoire car rien n'est jamais définitif. Preuve en est de cette décision d'interdiction en 2006 à Chicago puis annulée en 2008. ( fin d'article )
    En France, nous pouvons apprécier le niveau de culture des producteurs et des élus de la région Midi-Pyrénées. Ça vole plutôt bas, très bas même. Voilà des personnages  prêts à tout au non du patrimoine, de la culture et des traditions locales et autres fadaises. Soyez-en sûrs, de tout cela, ils s'en moquent comme de leur première culotte, mais c'est bien pratique, pour justifier le business de ces sans foi ni loi autour de leurs cochonneries de foie gras.
    Quand le gavage sous la torture sera-t-il interdit en France ? De surcroît, pour produire cette chose immonde et malade qu'est le foie gras.
    Ça donne envie de gerber.

    Voir aussi les articles précédents de cette même rubrique.
    Gaulois.

    Publié le 29/06/2012 12:13
    Le foie gras interdit en Californie !
    http://www.ladepeche.fr/article/2012/06/29/1390325-le-foie-gras-interdit-en-californie.html


    A compter de dimanche, la production et la commercialisation de foie gras seront interdites en Californie. Une décision qui n'est pas du goût des professionnels français, qui évoquent une nouvelle "Prohibition" et promettent d'étudier les recours possibles face à ce "préjudice d'image".
    La Californie a légiféré sur cette interdiction en 2004 à l'initiative d'associations opposées au gavage des oies et des canards. Les producteurs français sont furieux. L'affaire interpelle même le ministère des Affaires étrangères, où l'on examine les moyens de réagir. "C'est un sujet qui peut paraître anecdotique mais qu'il faut prendre au sérieux", a commenté une source diplomatique française. "Il n'y a aucune raison que la Californie fasse exception par rapport au reste du monde. Le foie gras est une partie importante du patrimoine gastronomique francais, reconnu par l'Unesco. Il n'y a aucune raison d'accepter cet état de fait".
    Bien que les exportations françaises de foie gras vers les Etats-Unis aient été quasi nulles en 2011 en raison de barrières douanières et de contraintes vétérinaires, la filière dit ne pas comprendre cette législation. Elle a décidé d'alerter le nouveau ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, sur le sujet. "On est en train d'étudier les recours possibles", a expliqué Marie-Pierre Pé, déléguée générale du Comité interprofessionnel du foie gras (Cifog). "Sur le plan économique, l'incidence de cette interdiction n'est pas très importante. C'est plutôt un préjudice d'image (...) La Californie est un Etat 'faiseur de mode'."
    "Une question de choc culturel"
    La responsable dénonce une législation votée "sous la pression des associations de protection animale". Elle évoque aussi une incompréhension entre l'Etat le plus peuplé des Etats-Unis et la tradition gastronomique française. "C'est une question de choc culturel. Qui pourrait imaginer qu'en France on interdise le ketchup ou les hamburgers ?", s'interroge-t-elle, espérant que la Californie fera marche arrière, comme le maire de Chicago qui avait interdit le foie gras en 2006 avant de revenir sur son arrêté.
    Pour le Gersois André Daguin, ancien patron du syndicat des hôteliers et restaurateurs Umih, il s'agit d'un retour de la "Prohibition", en référence à cette période de l'entre-deux-Guerres pendant laquelle les Etats-Unis ont tenté d'interdire la vente d'alcool. "Certains pays ont interdit la production de foie gras. Ce qui est nouveau, c'est d'interdire la production et la consommation", critique l'ancien chef étoilé, dont la fille a fondé une entreprise qui commercialise du foie gras aux Etats-Unis. "Ça va être la Prohibition en Californie. Ça va pousser à la consommation et des gens vont faire des fortunes grâce à ça. Je n'irai pas jusqu'à dire que ça créera un nouveau Al Capone, mais c'est tout comme." "Nous devons nous battre même si l'intérêt matériel immédiat n'est pas très grand (...) C'est le début d'une bataille juridique."
    L'invitation de Martin Malvy
    Le ministère français des Affaires étrangères a dit "regretter la décision de la Californie". "Depuis sept ans, les autorités françaises interviennent auprès des autorités californiennes pour qu'elles renoncent à leur position", a souligné le Quai d'Orsay. "Nous continuerons de plaider dans toutes les instances appropriées en faveur du respect du droit international."
    De son côté, Martin Malvy, le président de la région Midi-Pyrénées, l'une des trois princpales régions productrices avec l'Aquitaine et l'Alsace, a tenté de réagir avec humour en invitant les Californiens et leur gouverneur à venir déguster "du foie gras sous toutes (ses) formes" au soleil du Sud-Ouest. "Vos concitoyens se trouvent injustement privés d'une des meilleures spécialités gastronomiques du monde", a écrit Martin Malvy dans un courrier électronique adressé à une douzaine d'organismes touristiques californiens et transmis à la presse. "Aussi, j'ai décidé d'inviter le premier groupe qui se présentera cet été en Midi-Pyrénées à être nos hôtes le temps d'une journée. Je les accueillerai personnellement pour une journée de découverte", poursuit l'élu. Il ajoute que le gouverneur Jerry Brown "est naturellement invité à se joindre à nos invités californiens pour se faire une idée plus précise de la réalité de la filière du foie gras français qui est certainement très éloignée de ce qu'on lui en a dit".

    "La Californie interdit le foie gras? On boycotte les vins californiens!"
    Par LEXPRESS.fr, publié le 02/07/2012 à 12:03
    http://www.lexpress.fr/styles/minute-saveurs/la-californie-interdit-le-foie-gras-on-boycotte-les-vins-californiens-l-appel-de-philippe-martin-depute-du-gers_1133129.html



    Le président du Conseil général du Gers, Philippe Martin, appelle les restaurateurs et les cavistes à ne plus vendre les vins de l'état américain.  
    La Californie interdit le foie gras? Qu'à cela ne tienne, le président du Conseil général du Gers Philippe Martin (PS) demande ainsi aux restaurateurs et cavistes d'arrêter de vendre des vins de Californie pour protester contre l'entrée en vigueur dimanche d'une loi interdisant la vente de foie gras au nom du bien-être animal.  
    Philippe Martin, également député du Gers, réclame le maintien de ce boycott "jusqu'à ce que la loi interdisant la production et la vente de foie gras dans cet Etat soit elle-même retirée", indique-t-il dans un communiqué.  
    Les professionnels français du foie gras ont demandé cette semaine au gouvernement d'intervenir estimant que la législation californienne était contraire aux règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).  
    "Nous respectons la physiologie de l'animal"
    "Même si l'incidence économique est infime, la décision de la Californie cause vraiment un préjudice d'image", a souligné Marie-Pierre Pé, déléguée générale de l'interprofession du foie gras (Cifog). "On ne peut pas laisser dire et faire sans se révolter car nous respectons la physiologie de l'animal", a-t-elle ajouté, en soulignant que l'oesophage des oies et canards est élastique à la différence de celui des humains.  
    La loi qui entre en vigueur en Californie a été votée en 2004 à l'initiative d'associations et de politiciens comparant le gavage à une torture, alors que le gouverneur était Arnold Schwarzenegger. Elle laissait sept ans aux producteurs pour trouver une alternative au gavage.  
    Avec AFP


    L'interdiction du foie gras à Chicago
    http://www.stopgavage.com/index.php
    L'annulation de l'interdiction (mai 2008)
    L'interdiction de vendre du foie gras dans la ville de Chicago (cf. ci-dessous) a été annulée le 14 mai 2008.
    chicagotribune.com - "City Council reverses foie gras ban" - 14 mai 2008
    The Chicago Sun-Times - "Will Chicago repeal foie gras ban?" - 14 mai 2008
    Le vote de l'interdiction (août 2006)
    Dans la ville de Chicago, l’interdiction de vendre du foie gras est entrée en vigueur le 22 août 2006.
    Le conseiller municipal ayant proposé la mesure d’interdiction a déclaré : « Nos lois sont un reflet des valeurs de notre société, et notre culture n’approuve pas la torture d’animaux innocents… Ce n’est pas une question de choix personnel. » L’interdiction a été adoptée le 26 avril à une majorité de 48 contre 1. Le contrevenant s’expose à une amende de 250 à 500$ par jour d’infraction constatée.
    Témoignage vétérinaire
    Le docteur vétérinaire Holly Cheever avait apporté son témoignage lors des auditions devant le conseil municipal en septembre 2005 :
    « De la nourriture ressort par les narines de ces pauvres animaux, qui en meurent étouffés. A mesure que le foie hypertrophié se détériore, ils développent une pathologie cérébrale. Vous voyez des oiseaux pris d’attaques ou dans le coma qui sont encore empoignés et gavés de force. […] Pour aucune autre production […] on ne crée intentionnellement un animal désespérément malade, tué juste avant qu’il ne meure parce qu’on l’a rendu trop malade, pour prendre cet organe malade et le mélanger avec des herbes et des épices pour l’étaler sur un toast le soir du réveillon. »
    Les conseillers municipaux avaient également visionné une vidéo montrant le traitement subi par les oiseaux dans les salles de gavage (cette vidéo inclut des images tournées en France par des enquêteurs de Stop Gavage).
    Des restaurateurs soutiennent l’interdiction et proposent des alternatives au foie gras
    Avant même le vote, près d’une centaine de restaurateurs de cette ville avaient déjà annoncé leur refus de servir du foie gras en raison des souffrances endurées par les oiseaux gavés. Certains restaurants de la ville proposent désormais des préparations alternatives au foie gras, appelées « faux gras », certaines à base de foie de canard non gavé ou de foie de poulet, d’autres à base de pois chiches, d’huile d’olive et de vin de paille.
    Les producteurs contestent
    Sans surprise, les trois entreprises américaines de production de foie gras s’opposent à cette interdiction, rejointes par le principal distributeur de ce produit aux Etats-Unis – D’Artagnan, une entreprise tenue par une française, Ariane Daguin – et par certains restaurateurs, généralement des chefs français installés dans ce pays. Ces entreprises ont recruté un lobbyiste professionnel qui s’est déjà illustré dans la défense des pratiques de maltraitance infligées aux veaux pour la production de viande. Elles contestent ainsi l’arrêté municipal : « Que le traitement des animaux, au Canada, en France ou dans l’Etat de New York pour produire du foie gras soit humain ou non n’est pas un problème sur lequel la ville de Chicago a à légiférer. »
    Le service juridique du conseil municipal rappelle cependant que le fait qu’un produit ne soit pas produit localement n’est pas une raison pour ne pas en réglementer la commercialisation : « Nous réglementons toutes ces choses qui ne sont pourtant pas produites à Chicago, tels les feux d’artifices et les armes. »
    Un restaurateur de Chicago tente une diversion : « Je pense que c’est incroyablement hypocrite parce qu’il y a tellement de choses que les gens mangent tous les jours qui sont élevées d’une manière inhumaine. La manière dont les poulets sont élevés, si les gens voyaient ça… ou le porc ordinaire, pour ne citer qu’eux. » A l’image de ce restaurateur, les partisans du gavage argumentent souvent que les méthodes utilisées dans d’autres filières viande sont encore plus cruelles, contribuant ainsi – probablement involontairement – à étendre le débat sur les méthodes d’élevage et la question animale en général.
    Vers d’autres interdictions ?
    Des propositions de lois ou règlements visant à interdire la commercialisation et/ou la production de foie gras ont été déposées dans plusieurs autres Etats américains (Hawaii, Illinois, Massachusetts, New Jersey, Pennsylvanie, Washington). La Californie a déjà voté une loi d’interdiction dont l’application sera effective en 2012.
    Le débat public sur la légitimité du foie gras est aujourd’hui intense aux Etats-Unis. L’interdiction promulguée à Chicago a contribué à le renforcer (dans ce pays comme dans d’autres, comme en témoigne cet article paru suite à l’interdiction à Chicago dans une revue de consommateurs québécoise).
    Sources
    Arrêté municipal de la ville de Chicago - 26 avril 2006
    The Chicago Sun-Times - "Foie gras ban gets vivid hearing" - 14 septembre 2005 (article payant en archives)
    The Christian Science Monitor - "A ban on foie gras? Could this really be Chicago?" - 13 décembre 2005
    Los Angeles Times - "Chicago says no to foie" - 3 mai 2006 (article payant)
    The Chicago Sun-Times - "For foie gras fans, taste is bittersweet" - 22 août 2006
    The Chicago Sun-Times - "Angry chefs file lawsuit over foie gras ban" - 22 août 2006
    The Chicago Tribune – "How does faux foie gras taste? Our critic knows" (en anglais) ; « Quel est le goût du faux foie gras ? Notre critique le sait » (traduction en français) - 21 septembre 2006


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :