• Les conteneurs débordent



    Quand je tombe sur un tel article, mon sang ne fait qu'un tour !
    Mais ce n'est pas le tas de sacs poubelles qui déclenche mon ire. N'allez pas croire que ce triste spectacle ne me choque pas, bien au contraire.
    N'en déplaise aux élus des collectivités, en principe en charge de la collecte des ordures. Comme toujours, ils se trompent de cible en accusant le citoyen consommateur d'incivilités. Certes, les incivilités existent, notamment par des dépôts sauvages dans les fossés ou les sous-bois.  A ceux-là je ne trouve pas d'excuses.
    Concernant les dépôts devant les conteneurs, il y a plusieurs explications. Il serait bon messieurs les élus de remettre vos pendules à l'heure en vous posant les bonnes questions. Vous avez globalement délégué ce service public à des sociétés privées qui pensent prioritairement à la rentabilité de ce service, bien avant la salubrité publique. Cela se traduit par des rotations de ramassage insuffisantes, très certainement volontaires. Ce qui permet à ces sociétés peu scrupuleuses de faire monter les enchères. Sur insistance, elles augmentent au compte goutte les rotations et, bien évidemment, le prix de revient. L'usager « Client » paye plus chère pour un service très mal rendu. Cet usager est donc taxé deux fois ; au porte-monnaie et d'incivilités. Car il n'a guère le choix et je ferais comme lui en déposant mes ordures devant une benne débordante qui reste avant tout un point de collecte.
    A moins que nos chers élus préfèrent voir les ordures déposées dans les fossés ? Je le dis haut et fort, il n'est pas question de ramener au domicile des sacs à ordures et de revenir plus tard ! Sous le seul prétexte que le conteneur est saturé. Il suffit de mieux gérer le nombre de conteneurs et les rotations afin d'éviter ces dépôts désagréables mais légitimes.
    La production d'ordures est croissante. Les emballages, malgré les faux semblants médiatiques, ne cessent d'augmenter. Les quelques produits vendus en vrac dans les grandes surfaces coûtent plus chers que ceux emballés. Ça  coule de source, l'usager-consommateur n'a guère le choix et se rabat sur le produit le plus avantageux pour sa bourse.
    En toute bonne logique, les grandes surfaces devraient mettre des dépôts d'ordure à la disposition de leurs clients. Ce serait le juste « Retour à l'envoyeur ! ». Bien que personnellement, je serais plutôt pour l'abolition de la grande distribution. C'est un autre aspect du problème.
     Qui ignore aujourd'hui que les élus dans leur ensemble sont rangés du côté de la consommation capitaliste et pas du consommateur. Lorsqu'ils crient à l'incivilité en pointant du doigt le conteneur débordant, je ne suis pas du tout certain qu'ils pensent à la dégradation du paysage. Ne serait-ce pas plutôt de leur réputation qu'il s'agit ?
    Alors arrêtez de prendre les citoyens - usagers - consommateurs pour des imbéciles et des vaches à lait.

    Gaulois.

    Ouest-France / Pays de la Loire / Nantes / Savenay / Archives du mercredi 22-02-2012
    Cet article est d'une parfaite mauvaise foi car les cartons sont hors conteneur.
    Les conteneurs pour ordures ménagères débordent - Savenay

    Depuis L'instauration d'une seule tournée pour les ordures ménagères, au mois de janvier dernier, certains conteneurs débordent. À y regarder de plus près, on y trouve des cartons en pagaille et bien d'autres déchets qui ne devraient pas se retrouver dans ce réceptacle, strictement réservé pour le dépôt des ordures ménagères. Les services de traitement des déchets de la communauté de communes Loire et Sillon ont fort à faire avec certains comportements. Malgré la campagne d'information menée, c'est apparemment très difficile d'instaurer certaines règles.

    Quand à l'article ci-dessous, il parle de lui-même :

    Les bacs à ordures débordent
    Setif : les autres articles
    L Ben El Watan : 07 - 03 - 2011

    Dernièrement, la commune du chef-lieu de la wilaya a eu une initiative louable: l'acquisition de bacs à ordures, communément appelés «containers». Ils ont été répartis à travers plusieurs quartiers de la ville.
    Cependant, dans plusieurs cités, ces bacs qui permettent de rassembler les déchets et autres ordures ménagères en quantité restreinte, débordent, et de ce fait ne servent plus à grand-chose. Les habitants, croyant qu'ils en avaient fini avec les odeurs nauséabondes, s'interrogent en ces termes: « Pourquoi les responsables de l'APC n'ont-ils pas acquis des bacs en nombre suffisant pour en faire bénéficier toutes les cités ? ».


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :