• Santé mentale et énergie atomique

    Je vous invite à lire le rapport 151 de l'OMS datant de 1958.

    Sa lecture intégrale devrait être une obligation de l'honnête homme de l'ère atomique. La théologie de bazar dont procède la doctrine de la secte atomiste s'y exprime avec une brutale candeur, qui dépasse l'entendement. Elle n'a pas varié depuis. Voici où trouver ce rapport :

    http://whqlibdoc.who.int/trs/WHO_TRS_151_fre.pdf 

     Le vœux émis dans ce rapport, "Questions de santé mentale que pose l'utilisation de l'énergie atomique à des fins pacifiques", a donc été quasi parfaitement exaucé : en conclusion du dernier chapitre du rapport, le chapitre 5.4.6 "Politique à suivre en cas d'accidents et de dangers imprévus", on peut lire en effet, à la page 50 :

    "Cependant, du point de vue de la santé mentale, la solution la plus satisfaisante pour l'avenir des utilisations pacifiques de l'énergie atomique serait de voir monter une nouvelle génération qui aurait appris à s'accommoder de l'ignorance et de l'incertitude et qui, pour citer Joseph Addison, le poète anglais du XVIIIe siècle, saurait “chevaucher l'ouragan et diriger la tempête”.  (suivent les annexes)

    Noter que par la suite, pour mieux dissocier l'atome civil de la peur de la bombe, on a remplacé l'adjectif "atomique" par "nucléaire". Il serait sain de revenir à "atomique" pour que le lien entre les victimes des bombes et celles des accidents aille de soi, puisque leurs maux ont la même origine : l'exposition aux rayonnements ionisants.

    Gaulois.

     

     

     

     

    http://ekladata.com/libre-infos.eklablog.com/mod_article46009944_4f96a6f0262ee.pdf

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :