•  

    Hiver : la propagande mensongère et scandaleuse d'EDF

    Cette propagande n'est pas nouvelle à EDF, qui est un état dans l'état.

    Mais est-il encore nécessaire de le dire et le redire encore et toujours.

    Gaulois.

      Par admin le jeudi 9 février 2012, 13:13 - National - Lien permanent

    Depuis le mercredi 8 février 2012, par rapport aux conditions météo actuelles et à la surconsommation d'électricité, EDF développe dans les médias une campagne publicitaire opportuniste sur l'apologie du nucléaire qui "sauverait actuellement" les Français. Une campagne grotesque contredite par la réalité.

    Cette campagne publicitaire est proprement scandaleuse et grotesque lorsque l'on sait que c'est EDF qui est directement responsable de cette surconsommation électrique. EDF qui a pris en otage les français en ayant orchestré pendant plus de deux décennies la promotion du chauffage tout électrique... avec des aides publiques payées par les contribuables. La France est un cas unique en Europe au niveau de la dépendance électrique envers le chauffage.

    Le paradoxe de cette propagande au vue des chiffres officiels, est que ce n'est pas EDF et le nucléaire qui "sauve les français" mais l'Allemagne qui tout en fermant ses centrales nucléaires nous fournit l'électricité qui nous manque malgré des conditions météorologiques nettement plus drastiques chez elle que chez nous. La France importe du courant électrique depuis l'Allemagne.

    A titre de comparaison, la pointe de consommation électrique est, en France,  de 96 GW alors qu'elle n'est que de 80 GW en Allemagne pour une population pourtant de 17 millions d'habitants en plus. Economiquement, cette situation a pour conséquence l'obligation de développer des capacités de pointe et un réseau  électrique totalement surdimensionné et ne fonctionnant que quelques jours  par an. Le risque de  coupure n'est donc que la conséquence de choix énergétiques irrationnels faisant la part belle au nucléaire et au chauffage électrique censé écouler  le surplus d'électricité produite.

    2012-02-08_Barrage_Donzere_Drome.jpg

     



     Dans ce registre de désinformation et manipulation de l'opinion publique par le lobby nucléaire aux aboies, notons que si tous les milliards investis dans le nucléaire l'étaient dans les énergies renouvelables, il n'y aurait pas de problème de fourniture énergétique en France, notamment dans les régions à l'extrémité d'un réseau, voulu hyper centralisé, de Bretagne et de la vallée du Rhône. Un déploiement massif d'hydroliennes auraient un excédent énergétique.

    Notons que cette hyper-centralisation nucléaire du réseau électrique français vient de générer virtuellement une perte financière de 16,5 millions d'euros en 6 heures compte-tenu du volume des pertes en ligne précisées par RTE (uniquement sur son réseau Tht) et  du prix du MWh durant la période allant de 7h00 à 13 heures ce jeudi 09 février,

    Les extériorisations actuelles médiatico-publicitaires d'EDF sont à l'image peu reluisante des frasques du Président de son Conseil d'Administration, Henri Proglio (celui de la bande du Fouquet's), décrit avec précision dans le livre "L'oligarchie des incapables".

    Les chiffres qui contredisent la propagande du lobby nucléaire

    Selon les données de RTE (Réseau de Transport d'Électricité) pour les prévisions de production électrique, par exemple pour le jeudi 9 février 2012, (voir tableau) on peu noter que l’équivalent de production d’électricité de 28 réacteurs nucléaires sera possible demain grâce à nos 49 centrales thermiques (20 au charbon, 11 à gaz et 18 au fioul) équivalent 14 réacteurs nucléaires et avec les énergies renouvelables inclus comme l'hydraulique (équivalents 14 réacteurs nucléaires).

    Un tiers de notre production d’électricité est donc fourni par du non-nucléaire en cette période de pique hivernale : ce qui prouve bien qu’en période normale, le non-nucléaire pourrait fournir bien plus que 33% de nos besoins en électricité, contre 22% en moyenne par an actuellement.

    Arrêter le nucléaire c'est possible et indispensable

    L’importance propagandiste accordée aux gaz à effets de serre par rapport à l'arrêt indispensable du nucléaire est tout simplement suicidaire et irrationnel lorsque l'on sait que ces gaz à effets de serre proviennent à 84% d’énergie non-électrique (notamment des transports y compris ceux de la filière nucléaire), l’électricité ne représentant que seulement 12% de la consommation d’énergie totale de la France génératrice de GES et CO2.

    Sans prendre en compte un hypothétique changement de comportement de nos concitoyens il suffit donc, pour un coût nettement inférieur au délire des investissements "sécuritaires" et projets pharaoniques scientistes dans le nucléaire, de faire tourner les centrales thermiques mise en sommeil par EDF, d'en construire rapidement de nouvelles (gaz naturel, co-génération, fuel,...), d'augmenter la production des barrages hydro-électriques actuels, de favoriser le développement décentralisé des énergies renouvelables (géothermie, solaire, biomasse, éolien) et les économies d’énergie.

    Tout autre attitude dogmatique surannée pro-nucléaire, tout "scénario" technocratique d'un prolongement du nucléaire (sous couvert de la manipulation sémantique de "sortie") sur 20ans-30ans, ou plus, tout accompagnement de type "greenwashing" relève du crime contre l'humanité. Chaque jour, chaque heure le fonctionnement de la moindre centrale nucléaire rejette dans l'atmosphère et dans les fleuves des contaminants radioactifs de plusieurs milliers de becquerels qui portent atteinte à la santé et à la vie, provoquent cancers et leucémies, génèrent souffrances et douleurs, assassinent des innocents.

    Arrêter immédiatement le nucléaire, recourir temporairement aux énergies fossiles et augmenter la production hydraulique actuelle pour la production d'électricité, est la seule voie rationnelle, techniquement cohérente, socialement acceptable et de survie du vivant sur notre petite planète.

     



     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :