• Bombe à retardement et menace économique

    Cet article fait suite aux deux précédents.

    Communiqué du CEDRA

    Membre co-fondateur de 'Bure-Stop'
    Membre co-fondateur de la 'Fédération Grand-Est STOP Déchets Nucléaires'
    Membre du ‘Réseau sortir du nucléaire’
    Membre de la CRIIRAD
    BP 17 - 52101 SAINT DIZIER Cedex - FRANCE
    Téléphone-répondeur-fax : (33) 03 25 04 91 41 /  06 66 959 777
    cedra.org@orange.fr / www.burestop.eu - www.villesurterre.com - www.stopbure.com - facebook

    -----------------------

    Communiqué

                                                                                         -----------------------

                                                                                               Nucléaire

    BURE : bombe à retardement et menace économique

    La semaine dernière, le CEDRA diffusait le second volet d’un triptyque éclairant sur le projet d’enfouissement des déchets nucléaires à BURE (Champagne-Ardenne/Lorraine). La livraison de ce jour, en fichier joint, se penche sur ce qui peut nous toucher très rapidement, les « Aspects économiques », en étudiant les coûts direct, potentiel, environnemental ou d’image.

    Arrivés au terme de cette diffusion, deux éléments essentiels s’imposent de l’étude fouillée menée par Bertrand Thuillier, ingénieur et Docteur ès Sciences (1) :

    La démesure du projet enclenché à Bure, tant sous terre que sur une vaste région ; bien au-delà de toute imagination et ceci pour escamoter des déchets nucléaires représentant 4% de la masse totale (2). A la lumière du document de B.Thuillier, on se rappellera les catastrophes de StocaMine (Alsace) et de Asse (Allemagne), deux poubelles souterraines qui ont ridiculisé les promesses de sûreté. Or là, avec le projet de BURE, on est dans un gabarit bien différent, dans du gigantisme…

    La menace économique qui prend forme sur un très vaste secteur, contredisant magistralement les dires des Medef (3) et Cccit (4) de Haute-Marne. Ceux-ci, dans une page complète d’un quotidien local, viennent de s’adresser aux riverains en déroulant le tapis rouge au projet de l’Andra…. sans jamais oser dire qu’il s’agit de déchets nucléaires, et sans jamais expliquer que les pseudo-avantages dissimulent un coup de poignard économique. Le document joint, inédit, a le mérite de mettre dans la balance les éléments habituellement tus.


    Le CEDRA se fait l’interprète de milliers de personnes pour saluer le travail conséquent de B.Thuillier et le remercier de ses avertissements propres à « prévenir plutôt que guérir ».

    Enfouir les déchets radioactifs, n’est pas la solution mais c’est se priver d’une VRAIE solution

    Notes :

    (1)   Cette étude est basée sur 4000 pages de volumineux dossiers, peu connus, de l’ANDRA (Agence pour la     gestion des déchets radioactifs), promoteur du méga projet de Bure

    (2)   http://www.andra.fr/pages/fr/menu1/les-dechets-radioactifs/les-volumes-de-dechets-11.html

    (3)   Medef : mouvement des entreprises de France

    (4)   Ccit : chambre de commerce et d’industrie territoriale 

    RAPPEL documents précédents

    Volet 1 :

    « Les nuisances » : rejets gazeux, transports, emprise

    http://www.villesurterre.com/images/stories/bure_thuillier_volet1_nuisances_120110.pdf

    Volet 2 :

    « La sécurité » : risques pour le personnel, risques d’explosion, risques d’incendie
    http://www.villesurterre.com/images/stories/bure_thuillier_volet2_securite_120110.pdf
    _________________________

    Déchets du nucléaire : stop ou encore ? D’où que vous soyez, soutenez le CEDRA > http://raseru.free.fr/cedra/cedra15.html 

    Ø  concrètement > http://raseru.free.fr/cedra/CEDRAposte%20animateurformulaire.pdf


    Copier / coller les liens dans votre barre de navigation s'ils ne fonctionnent pas.

     



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :