• Vive le nucléaire !

    Non ce n'est pas Gaulois qui le dit, mais l'association AEPN. Même si elle n'utilise pas ce terme, c'est tout comme.

    Je suis sans doute très naïf ! Mais j'ignorais qu'il existe, au moins une « association écolo-pro-nucléaire ! ». A moins que ce soit une farce et si c'est le cas, elle est de taille.

     

    L’Association des Écologistes Pour le Nucléaire ( AEPN ) a rédigé une lettre destinée aux candidat(e)s à l’élection présidentielle. Mais bizarrement, je ne l'ai pas trouvée sur leur site, mais ici :

    http://www.mesopinions.com/Nous-avons-besoin-de-plus%E2%80%94pas-de-moins%E2%80%94de-nucleaire-petition-petitions-bbc91b5c16a214f9987fde9b223c3522.html

    Voici cette lettre, dont je fais l'autopsie en jaune sur des erreurs fondamentales. et dans laquelle je n'ai jamais rien vu, pardon, rien lu de pareil en terme de tissu d’inepties ! C'est dans la droite ligne d'une possible succursale de AREVA !

    Il reste que cette association manque cruellement d'informations. A moins qu'elle les réfute pour des raisons dignes d'illuminés.

    Gaulois.


    Nous avons besoin de plus, pas de moins, de nucléaire - C'est tout l'inverse -

    A l’attention de Mesdames et Messieurs les candidats à la Présidence de la République

    La disponibilité d’énergie est un élément essentiel pour le développement qualitatif et quantitatif - La France est championne de la consommation « Inutile » d'énergie - de la société humaine. Elle soulève cependant trois problèmes fondamentaux :

    le risque nucléaire, hélas illustré par les accidents de Three Mile Island, Tchernobyl et Fukushima, perçu, à tort, comme beaucoup plus grave que celui affectant d’autres filières énergétiques (charbon, gaz, pétrole, hydraulique), - Le million de morts, depuis 25 ans dans la région de Tchernobyl, ce n'est pas grave ? Pour l'AEPN ! -

    Le réchauffement climatique, dont personne ne conteste plus sérieusement la menace, lié aux émissions de gaz à effet de serre des filières fossiles, et ... la pénurie d’énergie qui porte en elle le risque d’affrontement entre les hommes, voire entre les peuples.- De quelle pénurie d'énergie s'agit-il ? Là n'est pas abordé plus sagement les économie d'énergie. A croire que l'AEPN a des accords avec les pronucléaires...Producteurs d'énergie sâle ! -

    Depuis l’accident de Fukushima, dont la gravité a été surestimée par les médias, - Ah bon ? Il ne s'agit à l'évidence pas des grands médias qui eux, ont plutôt tendance à minimiser la gravité. Médias d'ailleurs à la botte...- et alors que des militants antinucléaires ont monopolisé – Heureusement ! - le discours sur l’énergie, une attitude irrationnelle se développe vis à vis de notre parc nucléaire – Ne s'agirait-il pas plutôt d'informations, qui font tant défaut venant des pronucléaires qui eux, entretiennent silences et mensonges -. Le monde est, en effet, confronté aux deux défis majeurs que sont l’inéluctable plafonnement – Et le plafonnement de l'uranium ? - de la production de combustibles fossiles bon marché et le réchauffement climatique. La solution pour une société industrielle comme la France est d’électrifier le chauffage des bâtiments – Non, non, non et non!!!Il faut avant tout isoler correctement les constructions, afin d'économiser l'énergie - et une partie des transports, à condition que la production d’électricité ne fasse pas appel aux combustibles fossiles. - Ni fossile, ni nucléaire -

    Cette électricité ne peut être produite massivement par du photovoltaïque : son coût est encore prohibitif – Et pour cause, tout est mis en œuvre pour le discréditer, idéologiquement et économiquement, par les politiques complices de la doctrine nucléocrate - et, surtout, il produit essentiellement en été, - Certes, mais c'est une alternative parmi bien d'autres - c’est-à-dire lorsque nous en avons le moins besoin. Du fait de son intermittence, l’éolien, - Idem - en plus de détruire de nombreux paysages remarquables, - Çà me fait penser aux élus de la Beauce qui voulaient bien des éoliennes à condition que leur hauteur ne dépasse pas les flèches de la cathédrale de Chartres ! Ceci même à 30 ou 40 km. Absolument authentique ( 1 )- nécessite un stockage massif de l’électricité dont la technologie n’existe pas – Qui parle de stockage de l'énergie éolienne ? À part l'AEPN ? - et coûterait extrêmement cher en admettant qu’on puisse le réaliser à une échelle suffisante. Nous n’avons pas assez de biomasse - Pourtant à encourager ! - pour répondre aux besoins de régulation d’un système électrique et aussi aux besoins de chauffage et de production de biocarburants. - Biocarburants ? Mais où en êtes-vous ? Voulez-vous affamer la planète ?

    Selon le scénario Negawatt qui, pourtant, ne traite pas sérieusement la question de l’intermittence de l’éolien et du solaire, - Intermittent oui, mais le mixte des alternatives, s'il n'est pas parfait, peut s'il est bien géré, donner d’excellents résultats - , une sortie du nucléaire ne serait possible qu’au prix d’une division de notre consommation énergétique par un facteur supérieur à 2,2. Nous ne pensons pas que les Français soient prêts à un tel effort de sobriété et d’investissement financier pour faire plaisir aux antinucléaires. - Bien sûr que si, le scénario Negawatt est à suivre car réaliste – Là, l'AEPN se trompe manifestement de cible.

    Le kWh nucléaire est non seulement le plus compétitif – faux, archi faux, vous oubliez la part importante des investissements « Camouflés » dans les impôts ! Sans oublier le coût pharaonique du démantèlement des réacteurs que EDF avait en partie provisionné, puis " Mangé " et de la gestion des déchets qui va droit dans le mur - (même en intégrant les mesures qui seront jugées nécessaires à l’issue des stress tests post-Fukushima) – Allez dire ça aux japonais de la région de Fukushima ! - , il est le moyen qui fait appel au minimum d’importations influant sur le coût du kWh – C'est exactement le contraire, importation à 100 % - Quasi colonisation du Niger par AREVA et extraction de l'uranium dans des conditions insoutenables, sans parler des conflits dans ce pays autour de l'uranium - , il est aussi celui qui donne lieu au minimum d’émission de gaz carbonique. - Alors comment expliquez-vous que la France, malgré ses 58 réacteurs nucléaires, est classée 6ème parmi les plus pollueurs de la planète ? -

    Chaque année nous accumulons un stock de matière fissile qui correspond à un trimestre de consommation. De plus, dans les réacteurs actuels, nous produisons le combustible qui permettra de démarrer les surgénérateurs – Encore un peu et vous allez nous faire croire que les réacteurs vont produire plus de combustible qu'ils en consomment. Çà me fait penser à mon rêve d'enfant : Une génératrice produirait de l'électricité qui à son tour alimenterait un moteur entraînant la génératrice ! - qui pourront assurer nos besoins pour des milliers d’années – Avec de pareils « illuminés » la planète ne tiendra pas un siècle - et diviser par 100 la quantité de déchets de haute activité. Le monde ne pourra se passer des réacteurs nucléaires ; continuons donc d’en construire dans notre pays (qui est un de ceux qui en maîtrise le mieux la technique, - Là, c'est comme la personne qui se jette du haut d'un gratte-ciel. Dans sa descente mortelle, à chaque fois qu'elle passe à hauteur d'un étage, elle se dit « Jusque-là ça va...! » - qui en tire 400.000 emplois – Faux, ce chiffre est très largement surestimé. Il correspond mieux aux emplois générés par les alternatives renouvelables - et y trouve un des rares atouts industriels qu’il possède encore).

    Madame (Monsieur) le candidat à la Présidence de la République, nous vous demandons donc de vous engager à protéger et développer notre parc nucléaire garant d’une électricité à un coût abordable et de notre indépendance énergétique et que, parallèlement à une politique d’économies d’énergie réaliste, soit augmentée significativement la puissance nucléaire de la France pour faire face aux nouveaux besoins (production de chaleur et transports électriques).

    Veuillez agréer, Madame (Monsieur) le candidat à la Présidence de la République, l’expression de notre considération.

    Source : le site où l’appel est en ligne

    ( 1 )

     





    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :