•  

    Samedi 15 octobre 2011 à Rennes

    Plus de 25.000 manifestants, selon les organisateurs, ont manifesté samedi en France dans le cadre d'une journée nationale "Nucléaire Stop" avec une importante mobilisation à Rennes. Le soleil était au rendez-vous, comme un clin d'oeil à l'énergie colossale qu'il peut nous fournir. L'ambiance était au beau fixe.

    A Rennes, ils étaient 8 000 selon la préfecture, 15 000 selon les organisateurs, parmis lesquels trois candidats déclarés à la présidentielle. Venus du grand ouest, brandissant des banderoles "Stop au nucléaire" dans toutes les langues, "THT danger", "Areva ne fera pas la loi", les manifestants ont répondu à  l'appel de la coordination antinucléaire Ouest. Ils sont venus de Bretagne, de Normandie, des Pays de la Loire, de la région Centre et de Paris. Le cortège mené par un joueur de cornemuse a rassemblé de nombreux jeunes dont Valérie, 16 ans, tee-shirt jaune frappé du sigle "warning", et le visage peint de rose et vert "pour le côté peace and love".

     Il y a aussi beaucoup de familles qui demandent la fin du nucléaire et l'arrêt du chantier de l'EPR.

    D'autres profitent du rassemblement pour dire leur opposition au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

    Ce rassemblement a pour objectif de reposer la question de la sortie du nucléaire un peu plus de sept mois après le tsunami qui avait déclenché la catastrophe de Fukushima.

    Des manifestations ont aussi également lieu à Avignon, Bordeaux, sur le site nucléaire du Bugey à Saint-Vulbas (Ain), à Dunkerque et Strasbourg.

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :