• Violence d'état

    Ou la force aveugle en marche

    Ce qui se passe actuellement à Notre-Dame-des-Landes est digne d'une dictature. Le pouvoir actuel, dans l'incapacité de justifier la construction de l'aéroport, et pour cause, prend sa revanche sur les occupants de la ZAD. Un déchaînement de violence sans pareil contre des individus qui n'ont qu'un seul but, vivre près de la nature. Les médias, comme toujours à la botte, décrivent des scènes de violence exactement comme un gamin jouant avec une console de jeux ! Mais là, ce n'est plus un jeux !

    Les Zadistes sont considérés comme des occupants illégaux, sans le moindre discernement sur le fond. Quand bien même les terres ne leur appartiennent pas, au moins ils la cultivent et ne demandent rien en échange, sinon de pouvoir exploiter la terre autrement plus utilement que d'y voir des pistes aéroportuaires, destructrices de l'environnement. Seulement voilà, les Zadistes sont montrés du doigt comme des voyous profiteurs, qui ne paieront pas d'impôts. Ce qui reste à démontrer, n'en déplaise aux nantis endoctrinés par l'état policier et les multinationales dans un système marchand et à des années-lumière de l'écologie.

    Détruire des habitations comme le fait actuellement la police est le pire du pire. La plupart de ces personnes ont sué à construire ce qui leur permettait de s'abriter, de cultiver, bref de vivre. Le gouvernement est prompte à contrecarrer ce qui le dérange, ce qui dérange ses propres intérêts, alors qu'il aurait mieux à faire en d'autres circonstances.

     

    Notre-Dame-des-Landes est un incroyable gâchis, à la fois social, écologique et pécuniaire dont le contribuable fera les frais. 

    Gaulois.

    Un texte éclairant de Pierre Dardot et Christian Laval :

     

     

     

     

     

         


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :