•  

    La barbarie au long cours … Suite

    Nous sommes absolument d’accord avec la réflexion de notre ami :

    La jeune Ahed a "osé" gifler un soldat israélien qui forçait l'entrée de leur maison, alors que déja l'un de ses frères avait été blessé par l'armée d'occupation. Depuis toute sa famille est agressée, menacée, certains emprisonnés.

    Seul le boycott sous toutes ses formes d'Israel, pourra le contraindre à respecter les lois internationales, comme ce fut le cas pour l'Afrique du Sud.

    Pierre P.

     

    Aujourd'hui la pétition pour la libération de la jeune palestinienne Ahed Tamimi dépasse largement le million et elle devrait battre tous les records car les signatures de soutien provenant du monde entier défilent à une vitesse époustouflante suite à une mobilisation internationale gigantesque.

    Fin janvier Ahed va passer l'anniversaire de ses 16 ans en prison et pour une durée indéterminée, simplement parce qu'elle a le culot de vouloir protéger sa famille contre les maltraitances, les expulsions, la dépossession, ...

    Elle est l'emblème de la fierté et du courage de toute une population sous le joug d'une armée à la solde de colons fanatisés ou opportunistes.

    Elle représente aussi toutes les centaines d'enfants et d'adolescents qui croupissent dans les geôles israéliennes de sinistre réputation. Dans ces mêmes geôles des femmes et des hommes subissent de multiples formes de torture.

    Devant le monde entier, Ahed est le symbole de l'injustice insondable que vit le peuple palestinien, sous occupation israélienne depuis plus de 70 ans.

    Bravo Ahed, grâce à toi nous sommes tous des Palestiniens

    Alors s'il vous plait, pour que sa pétition devient la plus grosse enregistrée sur le site AVAAZ, ce qu'elle est en train de faire, signez la pétition et faites la suivre à vos ami.e.s ! 

    Ce sera une démonstration majeure de notre soutien international à sa cause, et à celle de tous les Palestiniens opprimés

    Gilles Vinçon

     

    RAPPEL POUR SIGNER LA PÉTITION : https://secure.avaaz.org/campaign/fr/free_ahed_mor_fb1/

    Message du père de Ahed :

    Chères amies, chers amis,

    Il y quelques semaines, des soldats
    ont fait irruption chez moi au milieu de la nuit et ont arrêté ma fille de 16 ans. Aujourd’hui, mon enfant est dans une cellule froide.

    J’ai consacré ma vie à la résistance civile. C’est la raison pour laquelle l’armée retient ma fille chérie -- ils veulent me démoraliser. Mais je suis membre d’Avaaz depuis 8 ans, et je sais de quoi ce mouvement est capable si nous nous rassemblons tous contre l’injustice.

    Ma fille comparaît le 31 janvier -- mais les tribunaux militaires israéliens condamnent 99% des Palestiniens, même s'ils sont des enfants.
    S’il vous plaît, rejoignez mon appel urgent en un clic -- nous le remettrons directement aux dirigeants du monde entier:

    Aidez à libérer ma fille Ahed

    Aux dirigeants du monde entier:

    "Nous exigeons la libération d’Ahed et de tous les enfants palestiniens détenus injustement dans des prisons militaires.

    La communauté internationale doit mettre fin à la détention et aux mauvais traitements des enfants dans ces prisons. Trop, c’est trop.

    À Ahed et à tous les enfants dans les prisons militaires israéliennes: nous sommes avec vous, vous êtes dans nos coeurs. Nous n’abandonnerons pas tant que vous n’aurez pas retrouvé la liberté. Vous n’êtes pas seuls."

    Aidez à libérer ma fille Ahed

    Lorsque je l’ai vue au tribunal, elle était pâle et tremblante, menottée et manifestement souffrante. Je voulais pleurer mais je ne pouvais pas, je devais rester fort pour qu’elle tienne le coup.

    Le juge a refusé de la libérer sous caution, et aujourd'hui mon enfant pourrait passer des mois -- voire des années -- derrière les barreaux, avant même d'obtenir un procès. Rien ne justifie qu'elle reste ainsi détenue! Ils l’ont emmenée pour avoir giflé un officier lourdement armé, après que des soldats aient tiré dans le visage de son petit cousin, lui brisant le crâne. Mais au lieu d'enquêter sur ce tir contre un mineur, ils s'en prennent à ma fille et l'accusent de 12 nouveaux crimes.

    Plus de 12 000 enfants palestiniens ont été arrêtés depuis 2000! Quelle que soit votre opinion sur ce conflit, nous pouvons nous mettre tous d’accord sur le fait qu'aucun enfant ne devrait être jeté dans des prisons militaires sans procès équitable, et risquer des abus.

    Je suis en contact avec des diplomates.
    Mais ma voix seule n'a pas assez de poids. C’est pourquoi j’en appelle à vous aujourd’hui. Nous savons que les juges militaires ne souhaitent pas que l’opinion publique internationale s’intéresse à eux, et les responsables politiques israéliens veulent éviter que le problème des enfants prisonniers devienne un scandale international. Ajoutez votre nom -- il ne nous reste que quelques jours:

    Aidez à libérer ma fille Ahed

    J’ai été inspiré par la force et l’enthousiasme de ce mouvement pour la liberté, la justice, et un monde meilleur pour la génération à venir. C’est la raison pour laquelle je fais appel à vous -- je sais que si quelqu’un peut libérer ma fille et tous ces enfants, c’est bien le mouvement Avaaz.

    Avec espoir et détermination,

    Basem Tamimi avec l’équipe d’Avaaz

    PS: L'équipe d'Avaaz a préparé cette
    fiche d'information avec plus de détails sur la manière dont Israël traite les enfants palestiniens.

    POUR PLUS D’INFORMATIONS

    La jeune militante palestinienne Ahed Tamimi maintenue en détention jusqu'à son procès (Huffington Post)
    http://www.huffpostmaghreb.com/2018/01/17/la-jeune-militante-palestinienne-ahed-tamimi-maintenue-en-detention-jusqu-a-son-proces_n_19023400.html

    Ahed Tamimi, nouveau visage de la résistance palestinienne (Euronews)
    http://fr.euronews.com/2017/12/28/ahed-tamimi-nouveau-visage-de-la-resistance-palestinienne

    L'Unicef affirme que les mineurs palestiniens détenus par Israël sont maltraités (RTS)
    https://www.rts.ch/info/monde/4713769-l-unicef-affirme-que-les-mineurs-palestiniens-detenus-par-israel-sont-maltraites-.html

    Il faut "exiger la fin des pratiques de détentions qui constituent une violation des droits des enfants" en Israël (Le Monde)
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/01/23/il-faut-exiger-la-fin-des-pratiques-de-detentions-qui-constituent-une-violation-des-droits-des-enfants-en-israel_5245726_3232.html

    Israël: il faut libérer la jeune militante palestinienne Ahed Tamimi (Amnesty International)
    https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2018/01/israel-release-teenage-palestinian-activist-ahed-tamimi/

     

     31 DÉC. 2017Quel culot ! Pourquoi la gifle d’Ahed Tamimi rend les Israéliens furieux

    par Gidéon Lévy, paru dans Haaretz

    Mardi dernier, les Forces de défense d’Israël ont abattu Hamed al-Masri, 15 ans, d’une balle dans la tête, blessant grièvement l’adolescent de Salfit qui, par ailleurs, ne portait pas d’arme. Vendredi, les militaires ont fait de même avec Mohammed Tamimi, de Nabi Saleh, sans arme lui aussi, le blessant tout aussi grièvement à la tête. Vendredi encore, les militaires ont tué – toujours d’une balle dans la tête – Ibrahim Abou Thuraya, amputé des deux jambes. Et, le même jour, Ahed Tamimi était dans la cour de sa maison avec une amie et a giflé un homme des FDI qui avait fait irruption chez elle.

    Du coup, Israël est sorti furieux de sa torpeur : mais comment ose-t-elle ? Les trois victimes de cette fusillade barbare n’intéressent pas les Israéliens et les médias ne prennent même pas la peine d’en parler. Mais la gifle – et le coup de pied – d’Ahed Tamimi ont déclenché une colère furieuse. Comment peut-on oser gifler un soldat des FDI ? Un soldat dont les amis giflent, tabassent, kidnappent et – bien sûr – abattent presque quotidiennement des Palestiniens ?
    Vraiment, elle a tous les toupets, la Tamimi. Elle a violé les règles. Gifler n’est permis que de la part des soldats. C’est elle, la véritable provocation, et non pas le soldat qui a fait irruption dans sa maison. Elle, qui a eu trois proches parents tués par l’occupation, elle dont les parents ont été arrêtés d’innombrables fois et dont le père a été condamné à quatre mois de prison pour avoir participé à une manifestation à l’entrée d’une épicerie – et c’est elle qui a osé résister à un soldat ! Voilà le culot des Palestiniens. Tamimi était censée tomber amoureuse du soldat qui avait forcé la porte de sa maison et, ingrate qu’elle a été, elle l’a récompensé d’une gifle. Tout cela, à cause de« l’incitation à la violence ». Sans quoi, elle n’aurait certainement pas manifesté cette haine à l’égard de son conquérant.
    Mais cette pulsion de revanche à l’égard de Tamimi a d’autres sources (Le ministre de l’Éducation, Naftali Bennett a déclaré : « Elle devrait finir ses jours en prison. »). La fille de Nabi Saleh a fait éclater plusieurs mythes chers aux Israéliens. Le pire de tout, elle a osé détériorer le mythe israélien de la masculinité. Brusquement, il se fait que le soldat héroïque, qui veille sur nous jour et nuit avec audace et courage, se fait vilainement contrer par une fille aux mains nues. Que va-t-il advenir de notre machisme, si Hamimi le met en pièces si facilement, et de notre testostérone ?
    Tout d’un coup, les Israéliens ont vu l’ennemi cruel et dangereux auquel ils sont confrontés : une gamine bouclée de 16 ans. Toute la diabolisation et la déshumanisation des médias flagorneurs ont volé en éclats d’un seul coup en étant brusquement confrontées à une gamine vêtue d’un sweater bleu.
    Les Israéliens ont perdu la tête. Ce n’est pas ce qu’on leur a raconté. Ils sont habitués à entendre parler de terroristes et de terrorisme et de comportement criminel. Il est difficile d’accuser Ahed Tamimi de tout cela ; elle n’avait même pas de ciseaux en main. Où est la cruauté des Palestiniens ? Où est le danger ? Où est le mal ? On en perdrait la tête. Brusquement, toutes les cartes ont été rebattues : Pendant un rare instant, l’ennemi avait l’air si humain. Bien sûr, on peut compter sur la machine israélienne de propagande et de lavage de cerveau, si efficace, pour assassiner sans attendre le personnage de Tamimi. Elle aussi se verra coller l’étiquette de terroriste née pour tuer ; on dira alors qu’elle n’avait pas de motifs justifiables et qu’il n’y a pas de contexte pour expliquer son comportement.
    Ahed Tamimi est une héroïne, une héroïne palestinienne. Elle est parvenue à rendre dingues les Israéliens. Que diront les correspondants militaires, les incitateurs de droite et les experts de la sécurité ? Quelle est l’efficience de 8200, Oketz, Duvdevan, Kfir et toutes ces autres unités spéciales si, à la fin de la journée, les FDI sont confrontées à une population civile désemparée, fatiguée de l’occupation et incarnée par une jeune fille portant un keffieh sur l’épaule ?
    Si seulement il y en avait bien davantage comme elle ! Peut-être des filles comme elle seraient-elles en mesure de secouer les Israéliens. Peut-être l’intifada des gifles réussira-t-elle là où toutes les autres méthodes de résistance, violente ou non violente, ont échoué.
    Dans l’intervalle, Israël a réagi de la seule façon qu’il connaît : un enlèvement nocturne de son domicile et son arrestation ainsi que celle de sa mère. Mais, dans le fond de son cœur, tout Israélien décent sait sans doute non seulement qui a raison ou qui n’a pas raison, mais aussi qui est fort et qui est faible. Le soldat armé de pied en cap qui fait irruption dans une maison qui ne lui appartient pas, ou la gamine sans armes qui défend sa maison et son honneur perdu à mains nues, par une gifle ?

    Avaaz est un réseau citoyen international de 44 millions de membres
     qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples pèsent sur les décisions mondiales. ("Avaaz" signifie "voix" dans de nombreuses langues). Nos membres sont issus de tous les pays du monde; notre équipe est répartie sur 18 pays et 6 continents et travaille dans 17 langues. Pour découvrir certaines de nos plus grandes campagnes, cliquez ici ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :