• La normalité de l'immonde

    Suite...

    Il aura fallu que la presse évoque ce drame, cette ignominie, pour que la solidarité populaire abrège la souffrance de cette famille. 

    Comment peut-on imaginer de vivre pendant un an sans eau, sans électricité, sans gaz ?

    Comment croire que la justice donne raison à la société Gédia en ordonnant la coupure pure et simple des compteurs, sans se soucier le moins du monde des risques encourus pour cette famille ?

    Comment ce triste personnage qu'est Philippe Rive a-t-il pu ordonner cette ignoble mise en œuvre, assimilable à un crime ?

    Comment peut-on accepter que ce soit seulement grâce à la solidarité populaire que cette femme et ses deux filles connaissent un répit  ?

    Comment peut-on violer les droits humains les plus élémentaires, tels que la privation d'eau et d'énergies sans le moindre scrupule et dans l'impunité totale ? 

    Combien y-a-t-il de familles en France qui connaissent le même sort ? Pendant que d'autres vivent dans une opulence outrageante ?   

    Autant de questions qui restent sans réponse,  dans ce pays des droits de l'homme !

    cocoricooooo !!

    Gaulois.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :