• Commémorations

    Un projet pour mai 2016, si vous êtes sensibilisés par les catastrophes de Tchernobyl, Fukushima,.... Et celles plus que probables à venir en France et ailleurs.

    J'ajoute qu'une catastrophe nucléaire ne se commémore pas, puisqu'il s'agit de catastrophes qui ont commencé, mais ne finissent que des décennies , des siècles plus tard.

    Gaulois.

    Ville-sur-Terre
    Jeudi de l’Ascension
    14 mai 2015

    L’Ascension dans la lutte anti-nucléaire...


    “MAMAN, J'AI PEUR !”



     

     

     

     

     

     

    Un projet pour mai 2016

    Pour la commémoration des :
    - 30 ans de la catastrophe de Tchernobyl
    - 5 ans de la catastrophe de Fukushima
    - moins 10 ans de l'inauguration de CIGéo à BURE (Meuse)

     
    Un événement national

    Pas un rassemblement, pas une chaîne de bisounours,
    mais une action à fort impact, avec un haut niveau participatif et pédagogique.
     
    Ce n'est pas une manifestation.
    Ce n'est pas un rassemblement.
    C'est une action citoyenne : vivre un PPI (Plan Particulier d'Intervention) écrit par la Préfecture.
     
    C’est vivre une catastrophe nucléaire.
    C’est vivre une fiction "réelle" ou une "réalité virtuelle"...
     
    Bref, non seulement vous allez vivre une catastrophe nucléaire comme celle de Tchernobyl ou de Fukushima, mais en plus…
     
    Vous allez participer à la réalisation d'un film
    en tant que figurant, acteur, organisateur, technicien, scénariste… selon votre motivation, selon vos compétences, selon votre citoyenneté, selon votre générosité, selon vos obligations familiales, selon le temps que vous pouvez donc donner.

    Le sujet du film

    Raconter un PPI (Plan Particulier d'Intervention) autour d'une centrale nucléaire, un plan qui, dans la réalité, serait mis en place par le préfet pour protéger au mieux les riverains en cas d'accident nucléaire majeur : périmètre d'évacuation, confinement, distribution de comprimés d'iode stable et autres futilités.
    Chaque INB (Installation nucléaire de base) a son PPI.
     
    Les Français ne savent rien de ce qui s'est passé à Three Mile Island (USA). Pas grand chose de ce qui s'est passé à Tchernobyl. Pour Fukushima, ils ont encore en tête quelques images, mais pour eux l'accident en France est impossible. Alors que l'Etat, l'ASN et l'IRSN n'arrêtent pas de nous inonder d'informations
    - pour nous expliquer qu'un accident est possible,
    - pour nous expliquer la conduite à tenir avant, pendant et après l'accident nucléaire.
     
    La date de cet événement :

    du jeudi 5 au dimanche 8 mai 2016


    Aujourd'hui, jour de l'Ascension 2015, nous sommes donc à

    J - 357

    Ce sera donc durant ce long week-end de l’Ascension 2016 que la catastrophe va se produire.
    Et pour favoriser une participation maximum, pour réduire au minimum les déplacements, (perte de temps et frais de transports) l'idée est de couper la France en 4, et d'imaginer 4 accidents nucléaires simultanés.
    Chacun d’entre vous pouvant choisir son INB préférée, selon sa situation géographique, selon ses critères.

    Sur une carte de France coupée en quatre quarts on propose les INB suivantes :
     
    1 - FLAMANVILLE
    2 - BURE
    3 - LE TRICASTIN
    4 - LE BLAYAIS


    Pourquoi ce choix ?
    Quelle organisation ?
    Quel scénario ?
    Quels cinéastes ?
    Des drones autour des INB ?
    Comment participer ?

    Les réponses sont là, dans un dossier complet :

    http://www.villesurterre.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=563 <http://www.villesurterre.eu/index.php?option=com_content&amp;view=article&amp;id=563>

    Cette action est ouverte à tous les militants de l'hexagone et hors de l'hexagone.
    Peu importe leur appartenance ou non à des groupes militants, à des fédérations, à des ONG.
    On oublie les guéguerres de la Gouvernance du Réseau SDN.
    On oublie les divergences sur les sorties "IMMEDIATE", "en 3 ans et 45 jours", "en 20 ans", "as soon as possible"…
    On oublie les désaccords sur les textes de la transition énergétique…
    On oublie la démocratie participative et son dialogue environnemental duquel le nucléaire est exclu...
     
    On espère que les spécialistes du nucléaire, les scientifiques indépendants, les experts, les laboratoires (CRIIRAD, ACRO), les ASN, IRSN, HCTISN, ANCCLI… les partis politiques, surtout ceux qui se disent anti-nucléaires, viendront apporter leur contribution sur le terrain de la catastrophe. Même les entités spécifiquement pro-nucléaires sont  invitées.
     
    L’objectif est simple : matérialiser avec intelligence et réalisme une catastrophe nucléaire dans l'hexagone. Point.
     
    Cette action est pilotée par "une équipe de bénévoles volontaires" qui en confient la réalisation à des professionnels.
     
    Pour l’instant vous n’avez rien à faire d’autre que de le faire savoir à tous vos réseaux.

    Si vous trouvez cette idée intéressante ne me le dites surtout pas.

    Si vous trouvez cette idée nulle dites le vite à :

    mamanjaipeur@villesurterre.com

    Nous  reviendrons vers vous, vite.

    Pour l’instant les infos sont sur :

     
    http://www.villesurterre.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=563 <http://www.villesurterre.eu/index.php?option=com_content&amp;view=article&amp;id=563>


    C’est la première vignette de :

     
    http://www.villesurterre.com

    Bon pont !

    Michel GUERITTE


     

    --------------------------------------------------------------------------------
    Post scriptum



    Concernant la diffusion du dossier de Gérard LONGUET,
    premier épinglé du BURE DES COM
    PLOTEURS,
    j’ai le plaisir de vous communiquer le contenu de son dernier mail :

     

    --------------------------------------------------------------------------------
    Monsieur,
     
    Vous vous posiez la question suivante : « Pourquoi la Meuse ? » dans un message en date du 2 mai dernier.
     
    Voici la réponse de M. Longuet :

    « Après avoir pris connaissance des ramassis d’erreurs, de mensonge et de calomnie, associés à quelques faits réels mais sans lien avec mon action, je ne souhaite pas établir de relation avec vous . »
     
    Avec mes salutations distinguées.
     
    Hélène LEMOINE
    Assistante Parlementaire de Gérard LONGUET
    Ancien Ministre et Sénateur de la Meuse
    53 rue Martelot
    55000 BAR LE DUC
    03 29 79 47 24
    helene.lemoine55@orange.fr
     
    www.gerard-longuet.fr

    http://www.facebook.com/gerard.longuet.5
     
     --------------------------------------------------------------------------------
    De nouveaux témoignages vont venir enrichir le dossier.
    Nous avons maintenant des preuves expliquant les intérêts de Gérard LONGUET pour la réalisation de CIGéo.
    Il ne travaille pas pour les intérêts des Meusiens, mais pour les intérêts de sa grande famille...

    A suivre sur :
    http://www.villesurterre.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=557 <http://www.villesurterre.eu/index.php?option=com_content&amp;view=article&amp;id=557>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :