• AREVA s'en va

    La pieuvre nucléaire est sur le point de perdre l'un de ses tentacules et pas le moindre.
    Nous n'allons pas pleurer, mais attention, nous les contribuables risquons de payer chère le naufrage d'AREVA. En effet, l'état étant majoritaire à plus de 85 %, les manœuvres en cours pour tenter de sauver cette entreprise aux méthodes douteuses, comme tout ce qui touche le nucléaire, risquent de nous réserver des surprises de très mauvais goût.

    Gaulois.

    Le point de vue de l'observatoire du nucléaire, très édifiant en page d'accueil :

    http://observ.nucleaire.free.fr/

    Un court extrait du face-à-face en 2004 entre Stéphane Lhomme, de l'observatoire du nucléaire et Anne Lauvergeon, ex-dirigeante de AREVA, remerciée en 2011.

    La vidéo lien direct :

    https://www.youtube.com/watch?v=ZG9ObED5wMs&feature=youtu.be

     

    Anne Lauvergeon :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20120208.OBS0874/anne-lauvergeon-la-femme-a-abattre.html

    Un autre point de vue tout aussi éclairant de Michel Guériite, militant anti-nucléaire :
     
    Ville-sur-Terre
    5 mars 2015

    1 – SORTIE IMMINENTE (1) DU NUCLEAIRE

    Non pas parce que le nucléaire est dangereux (risque d’explosion, d’irradiation, de contamination par les rejets des sites nucléaires), mais parce que le nucléaire n’est pas rentable.

    La preuve : la situation financière d’AREVA. Une rapide revue de Presse sur le fleuron de lindustrie nucléaire française conduit à cette évidence : l’ère nucléaire est derrière nous.

    AREVA, “une saga a plusieurs milliards d’euros qui risque de tourner à l’affaire d’Etat.” (2)

    Après URAMIN, “de gigantesques opérations de corruption sur quatre continents et des mensonges publics sur les comptes de la société sont soupçonnés” (2) - “ArevaShima : fiasco industriel et magouilles en tous genres.” (Q)

    “Les placards d’Areva sont pleins de cadavres. Ils ont pour nom : Uramin, East Asia Minerals, Forte-Energy, Sumnit Resources, West Australian Metals…” (2)

    AREVA, détenue à 87% par l’État, “est dans le rouge depuis quatre années consécutives” (3) et présente aujourd’hui des comptes qui la placent en situation de quasi-faillite : en 2013, les pertes du groupe étaient de 500 millions. Mais en 2014 le gouffre s’est approfondi de 880%, d'un facteur 10 (E) : “une perte colossale de 4,834 milliards d'euros (P) au titre de l'exercice 2014, pour un chiffre d'affaires en recul de 8% (8,3 milliards).” (4) - "La dette d'Areva sur un an, c'est le prix d'un EPR. C'est surréaliste !" (N)

    Ceci “en raison de lourdes dépréciations d'actifs, de pertes additionnelles sur la fin de certains chantiers (comme le démantèlement d'installations nucléaires) et d'importantes provisions.” (4) - “Le chantier de l'EPR finlandais, qui connaît d'importants retards et surcoûts depuis son lancement en 2005, coûte encore 720 millions supplémentaires.” (4) “L'endettement (5,8 milliards d'euros), qui a augmenté de plus de 1,3 milliard l'an dernier, s'alourdira encore en 2015 et 2016. Le groupe ne retrouvera pas une trésorerie disponible avant 2018.” (4)

    La Presse se déchaîne : “Areva est incapable, depuis des années, de financer ses activités. (4) - Le titre Areva a chuté de plus de 50% en bourse depuis 1 an. (E) - Une Berezina financière ! (H) - “Un business model nucléaire en chute libre” (J) - “C’est la chute finale !” (K) - “C'était un fleuron, c'est devenu un boulet.” (S)

    Les journalistes se lâchent : “AREVA est aux abois.” (R) - C’est l’Etat d’urgence pour AREVA (D) - C’est “Un Fukushima industriel : Areva est aujourd’hui comme une centrale nucléaire dont le cœur est en fusion et l’enceinte de confinement prête à céder” (E) - “ L’avenir d’Areva est en jeu, et Areva frôle le précipice, c'est l'avenir de l'ensemble du pôle nucléaire Français qui se joue.” (E) - On est au chevet d’AREVA. (B) - "Areva peut mourir" déclare la CFDT. (Q) -  “D’une certaine façon, Areva est mort.” (T)  

    Pour Michèle Rivasi, députée européenne EELV : "La déconfiture d'Areva cache un vrai scandale." (5) - “La maintenance des vieilles centrales, qui va coûter de plus en plus cher, est d'ailleurs une autre explication aux déboires d'Areva : maintenant que l'on sait le vrai prix du nucléaire, on s'aperçoit qu'il n'est plus compétitif. Non seulement vis-à-vis des énergies fossiles, mais aussi vis-à-vis des renouvelables.” (5)

    “A Chalon - Saint-Marcel l’attente des salariés est amère.” (6) - “Une réduction des effectifs (45 341 salariés) est à l’ordre du jour. La nomination de François Nogué au poste de directeur des ressources humaines n’augure rien de bon en la matière. En 15 ans passés à la même fonction à la SNCF, il a supprimé 25 000 postes.” (H)

    La ministre de l'Energie, Ségolène Royal, a dit vouloir mettre en place une stratégie de convergence entre les entreprises du nucléaire, Areva, EDF et le CEA. (3)

    Et si AREVA entraînait EDF dans sa chute ? (J) - EDF qui ne se porte pas si bien : parcours boursier en dents de scie, impossibilité de financer ses investissements sur ses fond propres, manque de trésorerie, endettement financier... (L) - “Le 4 mars, EDF chute de 3% après les propos du ministre de l'Economie, Emmanuel Macron.” (M) -

    Bref, “L’Etat devra mettre la main à la poche.” (C)

    L’observatoire du nucléaire propose de démanteler AREVA ! (F)  - “La faillite d'Areva est la bonne opportunité pour mettre définitivement à l'arrêt cette industrie malfaisante qui laisse derrière elles des centaines de réacteurs à démanteler et des déchets radioactifs qui vont rester dangereux pendant des millénaires…”

    2 – MAIS IL RESTE LES DECHETS

    L’ère nucléaire est derrière nous.
    Mais il reste les déchets.
    Notamment les déchets Haute Activité et les Moyenne Activité à Vie Longue, que des “irresponsables” veulent enfouir à 500 m sous terre à BURE en Champagne. C’est le projet CIGéo. (A)
    Le directeur général de l’ANDRA vient de déclarer :

    “Le territoire doit s’approprier CIGéO”



    Pierre-Marie ABADIE des conneries !


    Il ne répond pas aux questions d’un journaliste, il récite des phrases toutes faites, extraites des communiqués officiels de l’ANDRA.

    Interview réalisée par Sébastien GEORGE de L’Est-Républicain (V) :

    Pierre-Marie Abadie, quel regard portez-vous sur l’Andra après quatre mois ?

    Au conseil d’administration depuis six ans, je connais bien l’Andra. Ses missions réunissent celles que j’ai exercées dans ma carrière : gestion environnementale à la Drire Lorraine, économie au sein de la direction du Trésor, conduite de projets en tant que conseiller aux affaires industrielles du ministre de la défense, et énergie depuis 2007 à la direction de l’énergie. Mon état d’esprit est de travailler dans la continuité selon le cadre législatif, le contrat d’objectif et la feuille de route du gouvernement et de m’appuyer sur les acquis de l’Andra : qualité de la recherche scientifique, rigueur, choix de 2005, indépendance de l’agence, rigueur de la communication et sens du dialogue, capacité à s’adapter et à évoluer.

    Qu’allez-vous impulser ?

    Nous devons nous inscrire dans cette dynamique pour mener les grands projets, notamment Cigéo, le stockage des déchets FAVL (Faible activité à vie longue) et le développement international. Que l’on aime ou pas le nucléaire, les déchets radioactifs sont là. La loi sur la transition énergétique confirme la place du nucléaire dans le mixte énergétique français. Pour Cigéo, il n’est pas question de décider à la place des générations futures mais il n’est pas question non plus de ne pas leur donner des solutions de sécurité, de leur laisser ces déchets en héritage. Elles auront toujours la possibilité de faire évoluer le projet. L’agence joue son rôle en s’appuyant sur ses trois fonctions : la recherche et développement, l’exploitation industrielle et la maîtrise d’ouvrage pour les stockages. Mon ambition est d’améliorer le fonctionnement et la gouvernance pour plus de performance.

    Quelle place aura le centre de stockage géologique des déchets radioactifs Cigéo ?

    Avec les producteurs de déchets, les relations sont désormais apaisées et le travail doit être collectif. La légitimité de l’Andra n’est plus contestée. Nous créerons une direction dédiée à Cigéo avec tous les acteurs du dossier. Un pilier essentiel sera les relations avec le territoire. Nous devons passer d’un projet dans un territoire à un projet de territoire. La population et les élus doivent s’approprier Cigéo. Nous devons communiquer un maximum d’information et de données. C’est essentiel si nous voulons devancer les critiques de type zadistes. En 2015, nous terminerons l’avant-projet sommaire puis nous préparerons la demande d’autorisation de création de 2017. L’Andra travaillera en concertation et dans la cohérence avec tous les acteurs locaux, collectivités, services de l’État, préfectures. Il faut penser à l’aménagement du territoire et au développement économique.

    Que pensez-vous de l’opposition à Cigéo ?

    Il y aura toujours des opposants. Nous ne sommes pas dans la même configuration que dans d’autres territoires comme Sivens ou Notre-Dame-des-Landes. Pour éviter la création d’une ZAD, nous devrons être capables de répondre sur tous les registres : sciences, sûreté, réversibilité, etc. Cigéo est un projet de territoire car on va créer de la richesse et pas en détruire.

    Pourquoi aucun chiffre sur le coût du projet n’est public ?

    L’Andra sait combien le projet va coûter à construire et nous avons rendu en octobre un rapport d’évaluation aux ministères de tutelle. Il y a une nécessité de prudence et de professionnalisme puisque cette question impacte les provisions des producteurs de déchets qui sont des entreprises cotées, en premier lieu EDF. C’est au ministère de communiquer en prenant en compte l’ensemble des paramètres, sachant que la cour des comptes a estimé que les modalités de financement du projet par les consommateurs sont correctes.

    Monsieur ABADIE :
    - NON, la population et les élus ne vont pas s’approprier Cigéo.
    - NON, vous n’empêcherez pas les critiques de type ZADISTES.
    - NON, vous n’empêcherez pas la création d’une ZAD.
    - NON, vous ne nous ferez pas croire qu’un caveau nucléaire éternel est une richesse.

    Et qui va payer les 35 milliards d’euros de la facture de CIGéo, quand on voit qu’ AREVA et EDF sont en quasi faillite aujourd’hui ?

    3 – PREMIERE ETAPE DE LA SORTIE DU NUCLEAIRE : LA FERMETURE DE FESSENHEM (V)

    Les deux réacteurs de Fessenheim sont aujourd’hui à l’arrêt.
    Et si on ne les rallumait pas  ! (W)

    Rappel :

    APPEL A MANIFESTER
    SAMEDI 7 MARS
    A STRASBOURG

    Le programme (X)

    Convergence pour fermer Fessenheim (Y)

    “Areva chute, Fessenheim ferme : notre système nucléaire est un boulet. Tournons la page.” (U)

    Michel GUERITTE

    Copier les liens dans votre barre de navigateur

    (1) - en opposition à SORTIE IMMEDIATE, slogan que je considère difficilement assimilable par le cerveau d’un citoyen non familiarisé avec les dossiers nucléaires.

    (2) - http://www.hexagones.fr/#!/article/2015/03/03/areva-le-scandale-d-etat-va-commencer

    (3) - http://www.romandie.com/news/Areva-en-perte-record-en-2014-devoile-son-plan-de-redressement_RP/571001.rom

    (4) - http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2015/03/04/areva-annonce-un-plan-d-un-milliard-d-euros-d-economies-a-l-horizon-2017_4586899_3234.html

    (5) - http://www.laprovence.com/article/papier/3292619/le-modele-nucleaire-francais-nest-plus-ce-quil-etait-le-secteur-est-a-la-peine.html

    (6) - http://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/0204198674981-a-saint-marcel-lattente-amere-des-salaries-dareva-1098470.php

    (A) - http://www.andra.fr/andra-meusehautemarne/pages/fr/menu18/le-projet-cigeo-6875.html

    (B) - http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/03/02/philippe-knoche-un-veteran-du-nucleaire-au-chevet-d-areva_4585720_3234.html

    (C) - http://www.lefigaro.fr/societes/2015/02/20/20005-20150220ARTFIG00004-perte-record-en-vue-chez-areva.php

    (D) - http://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/0204177501687-areva-affiche-une-perte-proche-de-5-milliards-en-2014-1095877.php

    (E) - http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/technologies-de-l-energie-thematique_89428/le-fukushima-d-areva-article_292592/

    (F) - http://observ.nucleaire.free.fr/demanteler-areva.htm

    (H) - http://www.humanite.fr/lart-de-la-direction-pour-plomber-areva-566924

    (J) - http://blogs.mediapart.fr/edition/transition-energetique/article/280215/evitons-qu-areva-entraine-edf-dans-sa-chute

    (K) - http://coordination-antinucleaire-sudest.net/2012/index.php?post/2015/02/28/Areva-%3A-4%2C9-milliards-d’euros-de-pertes-en-2014.-C-est-le-naufrage-financier-et-social.

    (L) - http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-125523-plaidoyer-pour-edf-1098310.php

    (M) - http://www.boursier.com/actions/actualites/news/edf-les-projets-du-gouvernement-avec-areva-passent-mal-618803.html

    (N) - http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20150304.OBS3863/la-dette-d-areva-sur-un-an-c-est-le-prix-d-un-epr.html

    (P) - http://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/0204199243646-areva-confirme-ses-pertes-et-prepare-un-plan-de-financement-1098685.php

    (Q) - http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/03/05/97002-20150305FILWWW00069-areva-peut-mourir-cfdt.php

    (R) - http://www.franceinter.fr/emission-ledito-eco-areva-aux-abois-a-qui-la-faute

    (S) - http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2015/03/05/nucleaire-changer-des-maintenant,1236901.php

    (T) - http://www.mediapart.fr/journal/france/050315/areva-l-addition-hors-de-prix-des-errements-des-nucleocrates

    (U) - http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1334805-areva-chute-fessenheim-ferme-notre-systeme-nucleaire-est-un-boulet-tournons-la-page.html

    (V) - http://www.estrepublicain.fr/actualite/2015/01/24/le-territoire-doit-s-approprier-cigeo

    (W) - http://www.terraeco.net/Fessenheim-a-l-arret-et-si-on-ne,58861.html

    (X) - http://www.20minutes.fr/strasbourg/1553079-20150304-fessenheim-antinucleaires-usent-energie-renouvelable-mobiliser-contre-centrale

    (Y) - http://www.reporterre.net/Convergence-pour-fermer-Fessenheim

























     




  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :