• Le bon blé de l'URSSAF

    Selon le Canard Enchaîné, l'URSSAF est le cauchemar des patrons. Certes oui, mais surtout le cauchemar des « Petits patrons ». Les gros eux s'en tirent souvent à bon compte en y allant de leur chantage au licenciement dès que l'URSSAF fait du zèle. Qu'un petit patron, un travailleur indépendant oublie de régler ses cotisations, même avec seulement un jour de retard et les foudres de l'enfer de cette institution leur tombe dessus. Gaulois est bien placé pour le savoir puisqu'il fut travailleur indépendant quelques années et a subi, heureusement sans dommage, cette répression aveugle, généralement plus rude et intransigeante que les services fiscaux. 
    Puisque la couverture sociale existe au travers des allocations familiales, il faut bien qu'un organisme collecte les fonds, uniquement auprès des patrons. Il s'agit des cotisations d'allocations familiales, perçues par l'URSSAF.
    Il n'est pas question bien sûr de remettre en cause le système, en tout cas dans l'état actuel des choses, sachant que rien n'est parfait. Mais au zèle de l'URSSAF s'ajoute une pratique que le Canard a bien raison de dénoncer. La protection des familles n'excuse pas des dérives intolérables de la part d'un organisme théoriquement intègre.
    Gaulois.  


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :