• Inutilité

    A en croire EELV, l'inefficacité de la vidéosurveillance ne fait aucun doute. Certes c'est tout-à-fait vrai. Mais il n'est pas nécessaire d'être écolo pour en faire la démonstration. Si les « écolo-politiques » ont raison sur le fond, la question se pose sur la forme. Dénoncer cette atteinte à la liberté à quelques semaines des élections municipales « Pue » la récupération. En effet, la vidéosurveillance existe depuis longtemps, mais a-t-on entendu ces élus habituellement si timides, loin des élections ? 

    Le sondage du Maine libre qui donne 82 % pour la vidéosurveillance amène à la réflexion.

    En effet, sur quoi repose l'opinion des « Pour » ? Simplement parce que l'on fait croire que les affaires criminelles sont élucidées grâce au visionnage des caméras ayant filmé des agressions, parfois violentes. Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond ! Si nombre d'affaires sont élucidées, c'est-à-dire les agresseurs identifiés, les caméras n'empêchent pas l'agression et cela fait une belle jambe aux victimes qui porteront souvent et longtemps les séquelles de leur agression, quand ce n'est pas la mort. Faire des statistiques sur les affaires élucidées par les caméras relève de l'hypocrisie et...Du mépris envers les victimes. C'est à se demander si les élus n'en souhaiteraient pas davantage d'agressions filmées, pour ensuite gargariser les citoyens sur des – parfois  hypothétiques - affaires élucidées. 
    Non ! Les caméras n'empêchent pas les délits, elles identifient seulement - pas toujours - les voyous. En admettant qu'il y ait un visionnage en temps réel des caméras, cela suppose des moyens financiers colossales.
    Si les politiques décidaient d'éliminer la vidéosurveillance en la remplaçant par la présence humaine, il est certain que la criminalité serait en nette régression, ainsi d'ailleurs que les gouffres financiers. Seulement voilà, on ne négocie pas de bakchich avec l'humain, tandis qu'avec la vidéosurveillance, tout est possible. C'est bien connu, les marchés publics au sein des collectivités sont généralement aléatoires et flous.

    Pour ce qui est des libertés individuelles. Dans quelques années il n'en sera plus question. Dès la naissance, nous serons tous sous surveillance. La vidéosurveillance n'étant que l'un des nombreux moyens existants imaginés par le pouvoir.

    Gaulois.
        

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :