• Réforme et pédophilie

    L'église catholique est peu crédible lorsqu'elle appelle, par la voix de son nouveau chef François, plutôt conservateur, à une réforme tous azimuts et collégiale. Vanté à grand renforts médiatiques comme le pape des pauvres, il n'en reste pas moins attaché à des valeurs peu honorables. Ce n'est pas en priant  que les victimes d'actes pédophiles seront guéris des traumatismes « subits par ces serviteurs de dieu et du vice ». La pédophilie, plus encore dans ce milieu, est quelque chose d'insoutenable.
    De quoi se mêle cette religion à propos de l'avortement ? Que l'église passe d'abord un bon coup de balai devant sa porte, avant de montrer du doigt les femmes qui ne seraient pas libres de leur corps.
    Pourquoi les femmes ne seraient-elles pas ordonnées prêtres ? Alors qu'elles conviennent comme religieuses dans les couvents et monastères, retirées du monde extérieur et dépourvues de pouvoir sur l'église. Pour qui se prennent-ils, ces prélats primitifs sectaires et intégristes ? Auraient-ils la nostalgie d'un autre temps au cours duquel ils décidaient de tout, dénonçaient des femmes comme sorcières et les brûlaient vives.
    Non décidément, cette religion, comme d'autres d'ailleurs, ne sont que des sectes dangereuses à bannir définitivement. 
    Gaulois.
      


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :